Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Ce changement de code qui va impacter progressivement vos courses
information fournie par BoursoBank12/05/2023 à 13:30
Temps de lecture: 4 min

(Crédits photo : Adobe Stock - QR code sur les emballages dans les supermarchés)

(Crédits photo : Adobe Stock - QR code sur les emballages dans les supermarchés)

Au quotidien, les articles que vous saisissez en rayon sont référencés par un identifiant unique qui permet essentiellement l'affichage des prix, le suivi des ventes et des stocks. Pourtant, après 50 ans d'ancienneté sur les emballages, le bon vieux code-barre va prendre une retraite bien méritée, pour laisser place à son successeur le QR code, plus puissant et plus communicant. Eclairages sur une évolution technologique et sociétale qui se prépare.

Le code-barres a atteint ses limites dans une société ultra-digitalisée

Depuis 1974, le code-barres à 24 traits a été adopté à l'échelle de la planète, permettant un langage commun de classification et de reconnaissance des articles. On le retrouve sur les produits de supermarchés, les bagages à l'aéroport et même sur le courrier. Il permet essentiellement d'identifier le pays d'origine, le fabricant et le produit concerné. A ce matricule unique correspond dans chaque point de vente un tarif déterminé qui sera scanné par un lecteur de code-barres en caisse.

Quant au QR code (Quick Response Code), il s'est démocratisé lors de la période Covid où on l'a vu apparaître sur les attestations vaccinales et les menus au restaurant pour éviter la manipulation physique des cartes. Depuis fin 2021, il s'affiche également sur les billets de train à scanner sur les bornes prévues à cet effet. Ce carré rempli de plus petits carrés pixélisés en noir et blanc, inventé eu Japon en 1994, recèle une mine d'informations, face à laquelle le traditionnel code-barres ne fait pas le poids : 4.000 caractères alphanumériques disponibles sur le premier contre 13 chiffres seulement sur le second.

Chiffres clés sur le code-barres historique : 2 millions d'entreprises réparties dans 6 grands secteurs et 116 pays dans le monde font partie de l'organisation non lucrative GS1 qui structure ce système d'échanges d'informations standardisées. (1)

«QR code augmenté» : des informations sur tout le cycle de vie du produit

Le QR code augmenté GS1 ou GS1 DataMatrix sera bien plus bavard que son grand frère le code-barres classique, en révélant une multitude d'informations pratiques et utiles à tous.

  • Pour les entreprises (de production et de distribution) : renforcement de la traçabilité (numérotation des lots) facilitant le processus de rappel des produits sensibles ou dangereux, application de remises automatiques à l'approche de la date de péremption (moins d'étiquettes à coller, moins de gaspillage). Des enseignes telles que Auchan*, Carrefour* ou Casino* apprécieront le potentiel du QR code dès la mise en place effective des nouveaux équipements informatiques en magasin. (2)
  • Pour les consommateurs : meilleure lisibilité, plus grande sécurité alimentaire, accès à un site internet ou une base de données en ligne affichant des tutoriels, des recettes, le mode de fabrication, le mode de tri ou de recyclage, sa composition (matériaux, allergènes, ingrédients bio…), le pays d'origine et son bilan carbone. Et tout ceci, dans la langue sélectionnée par l'acheteur !

En clair pour les particuliers : une consommation plus durable et des économies plus systématiques sur le panier moyen d'achat, grâce à des remises calculées en continu en fonction des dates prévisionnelles de péremption. Rien ne se perd : tout s'achète à petits prix.

La transition vers le 100% QR code aura des impacts sur les pratiques

La généralisation du QR code à l'horizon 2027 suscite déjà des interrogations quant à certaines limites pressenties du système :

  • Piratage et risque de phishing : n'importe qui peut créer et apposer un QR code sur un produit pour attirer des visiteurs sur internet. A des fins de prévention, le gouvernement a mis en ligne une liste de précautions d'utilisation à destination des internautes et utilisateurs d'appareils photos connectés.
  • Accentuation de la fracture numérique : sans appareil digital de type smartphone ou tablette lors de son achat, le consommateur (peu à l'aise avec la technologie ou non équipé) ne disposera pas de toutes les informations utiles pour sa prise de décision.
  • Avec la fin du ticket de caisse imprimé attendue au 1er août prochain, le changement d'habitudes va déjà s'accélérer dans les points de vente physiques.

La tendance qui monte : aujourd'hui, plus d'un 1/3 des Français scanne déjà un QR code mensuellement (restaurants, transports, musique, billetterie…). (3)

Les étiquettes de base et les emballages devront perdurer avec l'arrivée du QR code pour un maintien de la transparence sur les produits de grande consommation. D'ailleurs, une coexistence entre le code-barres et le QR code est envisagée le temps d'équiper les caisses de nouveaux scans et d'accompagner ce changement majeur. RDV dans moins de quatre ans !

*Si vous êtes client Boursorama Banque, vous bénéficiez d'un avantage auprès de ces enseignes à travers The Corner . Découvrez les remises qui vous sont réservées : Auchan , Carrefour et Casino .
Si vous n'êtes pas (encore) client Boursorama Banque, découvrez ici les bons plans The Corner .

A lire aussi :
6 idées concrètes pour faire des économies en réduisant le gaspillage alimentaire
Consommer malin : coup de projecteur sur les offres anti-inflation des grandes enseignes
6 astuces pour profiter des offres promotionnelles des grandes surfaces


(1) https://www.gs1.org/about
(2) https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/dans-la-peau-de-l-info/dans-la-peau-de-l-info-ce-qu-il-faut-savoir-sur-les-codes-barres-voues-a-disparaitre_5742137.html
(3) https://www.francetvinfo.fr/economie/consommation-le-qr-code-une-mine-d-informations_5749889.html

Ségolène  Marquier
Ségolène  Marquier

Ségolène Marquier

Boursorama

rédactrice web

https://www.boursobank.com