Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

6 idées concrètes pour faire des économies en réduisant le gaspillage alimentaire
information fournie par Le Particulier pour Conso20/01/2023 à 08:30
Temps de lecture: 5 min

Voici 6 astuces pour vous aider à moins jeter au quotidien. ( crédit photo : Getty Images )

Voici 6 astuces pour vous aider à moins jeter au quotidien. ( crédit photo : Getty Images )

L’inflation pèse sur les ménages français. Outre l’énergie, le coût de l’alimentation ne cesse d’augmenter, et de nombreux consommateurs se demandent comment faire des économies. Lutter contre le gaspillage alimentaire est un excellent moyen de préserver son budget. Voici 6 idées pour vous aider à moins jeter au quotidien. Un geste simple pour la planète et pour votre porte-monnaie!

1. Faites des menus et établissez une liste de courses

La première astuce pour éviter le gaspillage alimentaire est d’acheter uniquement ce que l’on est sûr de consommer. Équipez-vous d’une ardoise ou d’un calepin et notez au fur et à mesure lorsque vous remarquez qu’il manque quelque chose.

Avant de partir pour le supermarché, comptez le nombre de repas qu’il vous faudra préparer dans la semaine, et établissez les menus correspondants. En anticipant, vous n’achèterez que ce dont vous avez besoin pour les différentes recettes. Cela vous permettra de faire des économies. Basez-vous sur ce qu’il y a dans vos placards pour intégrer ces denrées alimentaires à vos menus, et ainsi éviter d’acheter ce que vous avez déjà.

2. Améliorez la gestion des stocks avec la bonne méthode de rangement

Les produits souvent jetés sont ceux qui sont entamés mais non consommés à temps. Pour y remédier, placez sur le devant ceux qui se périment en premier ou qui sont ouverts. Des applications comme Frigloo, Frizor ou Green Code vous aident à gérer vos stocks et vous préviennent lorsque la date de péremption est proche. Lors du rangement des courses, il arrive souvent que les anciens aliments soient poussés vers le fond et oubliés. Dans le frigo comme dans vos placards, adoptez la règle “premier arrivé, premier sorti”. Videz-les régulièrement pour faire le tri et rangez en fonction des dates.

3. En magasin, achetez les produits dont la date de péremption est proche

Lutter contre le gaspillage alimentaire ne se limite pas à la maison. Les enseignes de grande distribution sont soumises à une réglementation de plus en plus stricte. Pour éviter de devoir jeter, elles appliquent des promotions sur les articles dont la date de péremption est proche. Ces produits se repèrent facilement en rayon grâce à des étiquettes colorées. Ils sont parfois regroupés au même endroit. Ils sont généralement affichés à -30%, voire -50%. De belles économies immédiates à la clé!

4. DLC, DDM: apprenez à décrypter les étiquettes

Il existe deux types d’appellations pour indiquer la date de péremption d’un produit. La date limite de consommation (DLC) précise “à consommer avant le… ”. Elle indique une limite sanitaire. Elle figure généralement sur les produits frais.

À l’inverse, la date de durabilité minimale (DDM) ou anciennement date limite d’utilisation optimale (DLUO) indique “à consommer de préférence avant le…”. Elle n’induit pas de risque pour la santé. Il s’agit simplement de la date jusqu’à laquelle la consommation est jugée optimale, en termes de saveur notamment. Vous pouvez donc tout à fait consommer le produit une fois la date dépassée.

Ainsi, les produits secs comme les pâtes ou le riz, les condiments comme les épices, se gardent pendant plusieurs années. C’est également le cas pour les boîtes de conserve, si elles sont toujours hermétiquement scellées. Savez-vous que le miel ne se périme pas, et que vous pouvez déguster votre tablette de chocolat jusqu’à deux ans après la date indiquée?

Pour les produits frais, les industriels appliquent une marge de fraîcheur. Un yaourt par exemple peut être consommé jusqu’à 3 semaines après sa date de péremption. À condition, bien sûr, qu’il ne soit pas ouvert. En cas de doute, faites confiance à vos sens: observez, sentez, goûtez avant de jeter.

5. En cuisine, adoptez les bons réflexes pour limiter le gaspillage

Plusieurs gestes peuvent être très utiles pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Cuisinez ce qui va se périmer en premier. C’est une question de bon sens, pourtant on ne le fait pas toujours. Si vous ne disposez pas d’assez de temps, pensez à congeler. Utilisez un verre doseur ou une balance pour calculer la juste quantité de pâtes, riz, lentilles... et éviter de laisser des restes en les cumulant jour après jour. Notez la date d’ouverture sur les pots de crème fraîche ou les briques de lait. Ne jetez pas les restes. Selon la quantité, ils pourront faire un autre repas, ou être incorporés à une autre recette. En panne d’idée pour les accommoder? Téléchargez des applications comme Frigo Magic, Kitchen Pal, Marmiton ou encore Save Eat qui vous conseillent en fonction des ingrédients dont vous disposez. Pour éviter de gaspiller, apprenez à transformer: le pain dur en croûtons, en chapelure, en pain perdu ou en tartines grillées. Les fruits abîmés en compote ou confiture, et les légumes trop mûrs en soupe, purée ou coulis.

6. Testez les applis et marques anti-gaspi

La lutte contre le gaspillage est une démarche collective. Téléchargez une application permettant de récupérer les invendus des commerçants et des restaurateurs proches de chez vous: Optimiam, Zéro gâchis, Karma, Phenix et la plus connue, Too Good To Go. Le principe? Géolocalisez-vous pour découvrir les enseignes partenaires proposant des paniers de denrées destinées à la benne à petits prix. Un panier Too Good To Go coûte en moyenne 4 euros , pour une valeur de 12 euros . Un Français sauvant un panier par semaine peut ainsi économiser 416 euros par an.

Autre bon plan: des applis comme Geev, HopHopFood ou Mummyz permettent de donner ses surplus à des particuliers ou des associations. Restez à l’affût pour profiter d’une bonne affaire. Soyez à votre tour acteur du changement. Un départ en vacances? Une fête de famille où vous avez vu un peu trop large? Un arbre fruitier très généreux? N’hésitez pas à poster une annonce ou à aller frapper chez vos voisins.

Enfin, une marque anti-gaspi comme Re-Belle est spécialisée dans la récupération de fruits et légumes frais déclassés et invendus chez Monoprix: avis aux gourmands qui trouveront ses confitures et préparations dans les rayons de l’enseigne!

Gaspillage alimentaire: quel coût pour les Français?

Si ces chiffres donnent le tournis, ce coût pourrait même être beaucoup plus élevé. D’après une étude réalisée en mai 2022 par l’institut Censuswide pour le leader des box à cuisiner HelloFresh , les Français jetteraient en moyenne 67 euros d’aliments à la poubelle tous les mois, soit plus de 800 euros par an.

Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), 10 millions de tonnes de denrées finissent à la poubelle chaque année en France. Le stade de la consommation compte pour un tiers des pertes, dont 14% dans la restauration, et 19% pour la consommation à domicile. Concrètement, cela représente 50 kilos par Français chaque année: 29 kilos à la maison, et 21 kilos au restaurant. Une part importante pourrait être évitée. En effet, nous jetons en moyenne 7 kilos d’aliments non consommés encore emballés. Ce gaspillage a un coût pour les ménages: entre 100 et 160 euros par an et par personne.

À lire aussi:

AMAP: faites le plein de nature à prix attractif!

Faites vos courses en ligne pour faire des économies

La sardine est devenue la star des apéros entre amis