Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

4 restaurants gastronomiques pour déjeuner à Paris à moins de 100 euros
information fournie par Le Particulier pour Conso22/02/2024 à 08:30
Temps de lecture: 4 min

À Paris, nous avons sélectionné des restaurants gastronomiques à moins de 100 euros. ( crédit photo : Shutterstock )

À Paris, nous avons sélectionné des restaurants gastronomiques à moins de 100 euros. ( crédit photo : Shutterstock )

Vous voulez vous régaler sans pour autant grever votre budget? À Paris, nous avons sélectionné des restaurants gastronomiques à moins de 100 euros. À condition d’y déjeuner et de se plier au jeu du menu, vous allez pouvoir faire un repas haut de gamme à un prix raisonnable. Nous avons pris les avis de clients qui nous ont parlé de leur expérience gustative.

Maxime Frédéric at Louis Vuitton: les délices du Monogram

Situé face à la Seine, à côté de la Samaritaine et au-dessus de l’exposition LV Dream, le café Maxime Frédéric at Louis Vuitton vous offre une parenthèse gourmande dans un décor tropical et luxuriant. Depuis l’automne 2023, un menu salé s’invite à la table de ce café réputé pour son chef Maxime Frédéric, véritable prodige de la pâtisserie. Désormais, il se lance avec brio dans la restauration salée en imaginant des plats tous habillés du Monogram Vuitton. Comptez entre 35 et 62 euros le plat. Vous aurez le choix entre une gaufre croustillante accompagnée d’un tzatzíki de caviar, des œufs à la coque garnis d’émulsions différentes ou des ravioles aux coquillages et à la ricotta.

Ici, le raffinement est à l’honneur dans les assiettes. Françoise qui travaille à côté nous a confié: “Je venais déjà pour me régaler des pâtisseries qui sont un délice. Maintenant, je viens de temps en temps faire une pause déjeuner. Savez-vous que les œufs proviennent directement de la ferme familiale du chef? Personnellement, j’adore le croque-sandwich dans sa version végétarienne!” Son amie Camille surenchérit: “Françoise vient de me faire découvrir ce lieu verdoyant en plein Paris. J’ai testé les tartelettes au homard ou aux légumes du jardin et, croyez-moi, ça vaut le détour!”

Maxime Frédéric at Louis Vuitton : 26, quai de la Mégisserie, Paris, 1er arrondissement.

La Villa 9Trois, un déjeuner gastronomique en Seine-Saint-Denis

Le chef breton Camille Saint M’Leux a fait son apprentissage dans de grandes maisons parisiennes comme Le Taillevent, avant de partir faire ses armes en Australie. Aujourd’hui, il officie à Montreuil, la banlieue bobo de Paris. La Villa 9Trois est une oasis de verdure dans cette banlieue urbaine. Dans les jardins du restaurant, un potager et des ruches donnent le ton de cet établissement qui propose une cuisine responsable et inventive.

Le menu des 4 saveurs à 69 euros est une bonne option pour goûter à la variété des plats. À la carte, les ris de veau laqués ( 64 euros ) et le turbot à la criée de Lorient ( 58 euros ) tiennent leurs promesses de subtilité. De nombreux Parisiens viennent s’aventurer hors de la capitale le temps d’un déjeuner. C’est le cas de Jérôme: “J’en ai assez des restaurants hors de prix à la cuisine médiocre que l’on trouve au centre de Paris. C’est sûr, quand on arrive ici, on n’imagine pas que l’on va manger dans un restaurant étoilé et encore moins dans une villa du XIXe siècle. À l’intérieur, la décoration est belle et, en été, la terrasse est top. Les plats sont un mélange de saveurs de tous les horizons et j’adore. Quant au personnel, il est vraiment adorable.”

Villa 9Trois : 71 rue Hoche, 93100 Montreuil.

Auberge Nicolas Flamel, la plus ancienne maison de Paris

L’endroit est pittoresque puisque l’auberge Nicolas Flamel est installée dans la plus ancienne maison parisienne et date de 1407. Elle doit son nom à son ancien propriétaire dont la légende dit qu’il était un alchimiste qui savait changer le plomb en or.

Depuis fin 2023, le chef Émile de France fait preuve de créativité dans les cuisines de ce lieu historique. Au déjeuner, du lundi au vendredi, il vous propose un menu dégustation à 68 euros . Les plats sont variés et dépendent de la saison. De la côte de veau du Limousin fumée au foin à la langoustine royale, en passant par le gratin de chou-fleur, tout est préparé avec soin. Corentin nous a parlé de son expérience: “Le menu du déjeuner est varié et manger à ce prix-là dans un restaurant étoilé, c’est rare! J’adore me dire que j’étais assis dans une maison qui a 700 ans. La nouvelle équipe est géniale et le chef est venu nous saluer. On a pu le féliciter.”

Auberge Nicolas Flamel : 51 rue de Montmorency, Paris, 3e arrondissement.

Septime, un restaurant devenu légendaire

Voici un restaurant ultra-branché qui a pourtant gardé la simplicité de son concept de maison familiale. Pour y déjeuner, mieux vaut réserver et s’y prendre plusieurs semaines à l’avance. Le chef Bertrand Grébaut, formé auprès d’Alain Passard et de Joël Robuchon, invente une cuisine française qu’il ne cesse de renouveler. Le restaurant est étoilé, mais propose au déjeuner un menu en 5 services à 70 euros . Joël est un fan de cet endroit très couru: “J’ai réservé il y a trois semaines, mais, comme j’habite le quartier, il m’arrive de passer pour savoir s’ils n’ont pas un désistement de dernière minute. La variation autour du poireau est incroyable. Ce que le chef arrive à cuisiner autour de ce légume banal est une folie! L’expérience culinaire vaut bien l’attente.”

Septime : 80 rue de Charonne, Paris, 11e arrondissement.

À Lyon, un menu gastronomique à 21,50 euros seulement

Le Moment : 33 rue de Saint-Cyr, Lyon, 9e arrondissement.

Dans la capitale des Gaules, ville gourmande s’il en est, il est possible de déjeuner comme un roi en payant le tiers du prix parisien. Le Moment est un de ces établissements qui vous dorlotent à petit prix. À midi, le chef Grégory Félix propose une formule à 21,50 euros et une autre à 26 euros composées de produits de saison où tout est “fait maison”, de l’entrée au dessert. Le soir, le chef mise sur une carte courte et créative, qui vous met le plein de saveurs en bouche. Les entrées tournent autour de 15 euros et les plats autour de 26 euros . À ce prix-là, les Parisiens devraient être tentés de prendre un billet Ouigo (à partir de 16 euros ) pour aller se régaler à un prix modéré dans un havre de paix.

À lire aussi:

Offrez-vous une parenthèse à deux à prix mini dans un hôtel de luxe

Angelina, Ladurée, le Plaza Athénée, le Ritz…: un goûter de luxe de 6,50 à 88 euros