Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Moto, vitesse et liberté
Le Particulier pour BoursoraMag25/04/2020 à 07:30
Temps de lecture: 1 min

Moto, vitesse et liberté (Crédits photo : Shutterstock)

Moto, vitesse et liberté (Crédits photo : Shutterstock)

Sur la route, motards et automobilistes ne sont pas égaux. A l'approche des beaux jours, les engins sont de sortie, mais les chiffres font froid dans le dos : un accident mortel a 22 fois plus de risque de survenir en moto qu'en voiture. La vitesse faisant souvent partie de la culture des motards, comment concilier vitesse et sécurité ? Et à l'heure du confinement, et de ces rues vides de gens, faut-il pour autant accélérer? Retour sur la bonne conduite à adopter.

Danger et conscience du danger

La communauté motarde aime aller vite. Mais cette culture de la vitesse est, ou doit être, associée à une grande maîtrise technique et une totale conscience du risque d'accident. Sans la protection de l'habitacle, le motard est nu face au danger. L'acceptation et l'adaptation évitent à beaucoup les désagréments les plus graves de la conduite en deux roues.

La vitesse, cette prise de pouvoir

Aller vite, c'est avant tout gagner du temps. Quand tout se passe bien. Mais la vitesse, pour beaucoup, c'est surtout une grande liberté, un plaisir irrationnel. Ce plaisir s'explique par la création d'endorphines par l'organisme. La domination des éléments induite par la grande vitesse procure au motard des sensations uniques.

Remonter les files, c'est légal ?

Depuis février 2016, une expérimentation est en cours au sujet de la circulation des motos entre les files de voitures. L'expérimentation a lieu dans 11 départements et impose le respect de règles strictes : lors d'embouteillages, sur les routes à plus de 70 km/h, comprenant deux chaussées séparées par un terre-plein centrale et dotée de deux voies chacune.

La sécurité d'abord

Et si la vitesse sécurisait les motards ? C'est l'avis de certains intéressés, qui estiment que la vitesse stabilise l'engin et permet de ne pas se faire doubler. Dans le monde des motards, la vitesse n'est pas forcement la cause des accidents, même si elle est souvent une circonstance aggravante.

Et l'environnement ?

A l'heure du confinement et de ces rues désertes en ville comme ailleurs, le respect de la vitesse reste de mise, respect de l'environnement oblige.

Les Risques en Bourse

Fermer