Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Hyundai dévoile son premier camion à hydrogène
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag09/09/2020 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Hyundai dévoile son premier camion à hydrogène (Crédits photo : Shutterstock)

Hyundai dévoile son premier camion à hydrogène (Crédits photo : Shutterstock)

L’industrie automobile commence sérieusement à plancher sur des solutions sans pétrole. L’électrique à Tesla et l’hydrogène à Hyundai. Le constructeur coréen vient de présenter une première mondiale : une flotte de dix camions fonctionnant à l’hydrogène. Le XCient Fuel Cell, c’est son nom, pourrait révolutionner le transport de marchandises.

Hyundai, leader sur l’hydrogène

Le succès de la Nexo fait pousser des ailes au constructeur coréen. Hyundai est en effet le leader des voitures à hydrogène avec un modèle qui continue d’impressionner. La Nexo détient le record de distance parcourue pour un véhicule hydrogène avec 778km en un seul plein. Avec la demande de transports plus propre et en vue d’une transition énergique, Hyundai s’intéresse activement au secteur poids-lourds. Dix camions XCient sont déjà en route pour la Suisse, grâce à un partenariat entre Hyundai et H2 Energy, un fournisseur d’hydrogène suisse. D’ici 2025, ce ne sont pas moins de 1 600 véhicules qui devraient être livrés. Toyota et Honda se lancent également dans la compétition.

Le XCient Fuel Cell : un camion précurseur

Le XCient Fuel Cell dispose de deux piles à combustible qui transforment l’hydrogène en électricité et alimentent ainsi le moteur électrique. Seul rejet : de la vapeur d’eau. Sept réservoirs permettent d’embarquer 32 kilos d’hydrogène. Le véhicule affiche alors une autonomie de 400 kilomètres en tractant 18 tonnes de charge. De 8 à 20 minutes seulement sont nécessaires pour faire le plein. Une version dotée d’une nouvelle génération de pile à combustible est en cours de développement pour atteindre une autonomie de plus de 1 000 kilomètres.

Pas de prix officiel

Pour amortir le cout du passage à l’hydrogène, beaucoup plus cher que le diesel, Hyundai a imaginé une formule de « pay per use ». Le transporteur payerait ainsi en fonction de son utilisation du véhicule, tous les frais d’utilisation, d’entretien et d’assurance étant compris dans la formule. Ainsi, pas besoin d’investir une grosse somme d’argent à l’achat.

Des tests en Suisse

Avant de prendre d’assaut les routes de toute l’Europe et des Etats-Unis, Hyundai se concentre sur la Suisse. Le partenariat avec H2 Ennery est une des raisons. Ce choix se comprend encore plus facilement lorsque l’on sait que la Suisse « est l’un des pays qui compte la plus grande part d’hydroélectricité à l’échelle mondiale et peut ainsi fournir une énergie renouvelable suffisante pour produire de l’hydrogène »*. Enfin, chez nos voisins, la redevance sur le trafic des poids lourds ne s’applique pas aux camions propres.

La Californie veut des camions écolos

La sortie du XCient Fuel Cell est en adéquation avec les attentes écologiques du moment. Ce ne sont plus seulement les consommateurs qui souhaitent plus d’écologie, mais de plus en plus d’administrations s’y mettent. La Californie a voté une mesure pour mettre 500 000 camions zéro émission (électrique ou hydrogène) sur les routes en 2045. A cette date, les camions thermiques pourraient être tout simplement interdits.

*Communiqué de presse Hyundai.

A lire aussi :
L’hydrogène constitue-t-il l’avenir de la voiture électrique ?
Moto : l’électrique, pourquoi pas ?
• Le Top 10 des vélos électriques
• Automobile : la révolution des moteurs à hydrogène