Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Disney+ lance Star pour concurrencer Netflix
Le Particulier pour BoursoraMag14/04/2021 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Avec Star, Disney veut concurrencer Netflix sur les contenus destinés à un public plus adulte crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Avec Star, Disney veut concurrencer Netflix sur les contenus destinés à un public plus adulte crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Le nouvel univers de la plateforme de SVod de chez Disney fourni au catalogue originel de la firme de Mickey quelque 3.800 heures de contenus destinés aux majeurs. Des films et séries issus des plus grands studios américains, à même d'attirer des usagers de chez Netflix sur Disney+.

Star, le "Netflix killer"?

C'est un nouveau rebondissement dans la guerre des plateformes de SVoD. Disney+ est bien décidé à mettre toutes les cartes de son côté pour devenir le nouveau "Netflix killer" avec le lancement, en février 2021, de Star. Ce "6e monde" vient s'ajouter à celui de Disney, Marvel, Star Wars, National Geographic et Pixar sur la plateforme.

Star, c'est l'assurance pour les abonnés de découvrir des contenus plus adultes pour 2 euros de plus sur leur abonnement. Au total, la firme de Mickey met à disposition des usagers quelque 3.800 heures de contenus supplémentaires. D'Alien à Moulin rouge, en passant par X-Files, Grey's Anatomy ou Lost, le public en a pour son argent et Disney+ annonce déjà que le volume de films et séries va doubler d'ici la fin de l'année 2021.

Star: un catalogue gonflé à bloc

Avec Star, Disney s'appuie sur les productions de ses nombreuses filiales achetées aux fils des années qu'il s'agisse de la Fox Searchlight Pictures (Black Swan, The Grand Budapest Hotel, 3 Billboards...) d'ABC (Desperate Housewives, Alias, Ugly Betty, Scandal...) ou encore de Hulu (Love, Victor...). Voilà de quoi considérablement enrichir son catalogue de films et séries dans les années à venir tout en grignotant un peu plus celui de Netflix.

Ce dernier vient, avec le lancement de Star, de perdre de nombreux titres phares comme How I Met Your Mother, Gossip Girl ou encore Prison Break. Les experts du monde des plateformes sont d'ailleurs peu optimistes quant au maintien de l'hégémonie de Netflix. Tous prédisent que, d'ici 2026, Disney+ devrait devenir LA plateforme de SVoD de référence dans le monde. Disney dispose déjà de 94,9 millions d'abonnés à l'issue de sa deuxième année de lancement, soit l'objectif qu'il espérait atteindre... en 2024.

La stratégie de Netflix: produire localement pour se diversifier

Face à la croissance du géant du divertissement, Netflix tente de répliquer à travers la création de contenus originaux produits sur tous les continents. Cette solution semble lui réussir jusqu'à présent. Pour preuve, le succès planétaire de la série Lupin. Près d'une centaine de films et de séries made in Netflix sont en cours de production à travers l'Union européenne, avec des équipes basées en France, Espagne, Allemagne et en Italie pour créer des films et séries collant à la culture locale.

Toutefois, là encore, Disney ne compte pas laisser son rival gagner la bataille du localisme. Outre la diffusion sur Star de la série à succès Fais pas ci, fais pas ça, Disney+ va produire quatre projets hexagonaux, dont deux pour Star. Le premier, un documentaire en six parties sur le rappeur Soprano appelé Soprano, Sing or Die. Le second, une minisérie de quatre épisodes sur les événements ayant conduit à la mort de Malik Oussekine en 1986. Des contenus matures, à des années-lumière du monde merveilleux de Mickey et Minnie.

Netflix: vers la fin du partage de compte

C'est le début de la fin d'une pratique pourtant bien ancrée dans les esprits. Netflix expérimente aux États-Unis un nouveau système de vérification de l'identité de connexion à sa plateforme visant à réduire le partage des mots de passe. L'objectif selon la firme est de réduire le nombre d'utilisateurs profitant du service gratuitement. Le projet doit aussi aider à lutter contre les cyberattaques impliquant des identifiants partagés et des mots de passe associés, en augmentation depuis la crise du coronavirus. Toutefois, Netflix espère bien récupérer au passage une manne non négligeable pour faire face à Amazon et Disney+. Le dispositif d'authentification en cours de test pourrait rapporter entre 2,5 et 6 milliards de dollars à la plateforme si tous les usagers pirates étaient contraints de payer leur propre abonnement Netflix.

À lire aussi:

Choisir sa plateforme: Netflix, Disney+, My Canal

Offres gratuites en streaming: profitez-en pour découvrir films et séries

La folie Arsène Lupin souffle sur les falaises d'Étretat

Les Risques en Bourse

Fermer