Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Comment réaliser un repas de Noël 100% bio
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag21/12/2020 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Est-il possible de concilier foie gras, saumon, dinde ou encore bûche glacée avec son engagement bio? crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Est-il possible de concilier foie gras, saumon, dinde ou encore bûche glacée avec son engagement bio? crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Se remplir le ventre de produits bons pour la santé et dont l’impact sur l’environnement s’avère très faible n’est plus une mission impossible. De nombreux aliments bio peuplent les allées des supermarchés ou les comptoirs des petits commerces. Encore faut-il identifier les logos qui garantissent l’achat d’une nourriture 100% bio.

Le foie gras toujours pas bio

Pour l’entrée, privilégiez des toasts faits maison à partir de pain bio à griller ou pas. Vous pouvez mettre dessus du saumon certifié AB pour «agriculture biologique». C’est d’ailleurs ce qui doit vous guider dans vos achats: les labels. AB, Ecocert, Bio Cohérence, Nature & Progrès, Demeter ou Biodynamique sont à ce jour les seuls labels bio auxquels on peut se fier à 100%. Les pâtés et terrines artisanales à retrouver chez vos producteurs figurent parmi la liste des petits plaisirs bio que l’on peut s’accorder.

Seul bémol: le foie gras. On trouve du foie gras bio et sans gavage, mais il est très rare et bien plus cher. Les 125 grammes produits par la maison Sousa & Labourdette, qui garantissent un foie gras éthique, se vendent à 143 euros. Deux fois plus que dans le commerce traditionnel et sûrement pas assez pour combler toute la famille. Ajoutez, en remplacement, quelques petites brochettes de légumes accompagnées de fromage ou encore d’olives à déguster. Les huîtres aussi s’achètent bio et sont le gage d’une huître naturelle, née en mer et non en laboratoire, comme l’est l’huitre triploïde que l’on trouve parfois en grande surface.

Des bouteilles 100% écolo

Fini l’époque où le vin et le champagne n’était pas bio. De nombreuses exploitations se sont converties depuis longtemps. Les champagnes AB, sans pesticides ni engrais chimiques, ni OGM, sont la garantie d’un goût authentique en bouche, travaillé à partir des meilleurs raisins. Pour les bouteilles de vin, les choix sont multiples.

Le vin bio garantie l’absence de produits chimiques dans la production du vin. Le vin biodynamique se reconnaît aux certifications Demeter et Biodyvin sur la bouteille. Ce dernier se veut encore plus exigeant que le vin bio, notamment à travers l’application de préparations issues de matières végétales, animales et minérales venant améliorer les sols et la vigne. Le vin naturel, sans certificateur ni cadre européen, est toutefois reconnu par les autorités du vin. Il consiste à travailler des raisins issus de l’agriculture biologique ou biodynamique, sans produit chimique ou engrais tout en précédant à des vendanges manuelles. Là encore, les bouteilles sont souvent plus chères de quelques euros.

Une viande bio ou Label Rouge

Quant aux plats de résistance, à coté de vos légumes, vous pourrez installer une belle dinde fermière bio pour 6 personnes, marquée Agriculture Biologique. Le logo assure que l’alimentation des animaux est réalisée sans OGM et que les bêtes sont soignées en priorité à l’aide de médecines douces et non pas d’antibiotiques.

Le Label Rouge peut lui aussi être présent sur votre dinde, mais ce dernier vient uniquement signifier que la viande possède une qualité supérieure au goût que les autres, de part la manière dont elle a été produite. Reste que, pour la volaille, les contrôles Label Rouge sont particulièrement exigeants. Le respect du bien-être de l’animal y occupe une part importante, ce qui fait du Label Rouge un gage de qualité pour un repas éthique, lorsque l’on souhaite manger de la viande.

Un menu de Noël 100 % végan

Se faire plaisir à Noël tout en étant végan est loin d’être une mission impossible. Terrine de tofu aux champignons, parmentier de potimarron, courges farcies ou encore tranches de tempeh sont autant de plats copieux et savoureux durant les fêtes. Le tout, pour un repas de Noël végan réussi, c’est de trouver les bons produits. Pour donner plus de goût aux aliments, misez sur les huiles d’olives ou de colza ainsi que les herbes aromatiques. Ils accompagneront très bien votre plat de légumes rôtis à base de patate douce, de céleri-rave, de pomme de terre et de butternut. Un fromage, réalisé à partir de lait végétal ou d’oléagineux, comblera vos papilles avant d’attaquer la traditionnelle bûche de Noël. Cette dernière peut tout à fait se réaliser sans produits laitiers, mais il est également possible d’innover et de partir sur un tiramisu de spéculoos et d’oranges.