1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jerome Powell nommé à la présidence de la Fed

  • Reuters17.07.201817:47

    (Actualisé avec précisions et contexte) par Howard Schneider WASHINGTON, 17 juillet (Reuters) - Le président de la Réserve fédérale Jerome Powell, écartant le risque qu'une guerre commerciale vienne compromettre la reprise mondiale, a déclaré que l'économie américaine s'engageait sur "plusieurs années" de marché de l'emploi vigoureux, avec une inflation se maintenant autour de l'objectif de 2% de la Fed. Dans un texte préparé pour son audition semestrielle mardi devant la Commission bancaire du Sénat, le président de la Fed a affirmé qu'il pensait non seulement que l'économie se portait bien, mais qu'une phase de croissance stable s'annonçait, à condition que la Fed mène une politique monétaire adaptée

  • Reuters17.07.201816:31

    WASHINGTON, 17 juillet (Reuters) - Le président de la Réserve fédérale Jerome Powell, écartant le risque qu'une guerre commerciale vienne compromettre la reprise mondiale, a déclaré que l'économie américaine s'engageait sur "plusieurs années" de marché de l'emploi vigoureux, avec une inflation se maintenant autour de l'objectif de 2% de la Fed. Dans un texte préparé pour son audition semestrielle mardi devant la Commission bancaire du Sénat, le président de la Fed a affirmé qu'il pensait non seulement que l'économie se portait bien, mais qu'une phase de croissance stable s'annonçait, à condition que la Fed mène une politique monétaire adaptée

  • Reuters17.07.201815:53

    * Le S&P 500 recule de 0,2% dans les premiers échanges * Netflix chute de 11%, déception sur le nombre d'abonnés au T2 * "Techs" et distribution sont pénalisés * Powell doit s'exprimer devant le sénateurs à 14h00 GMT par Blandine Henault PARIS, 17 juillet (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert mardi en légère baisse, pénalisée par le repli des valeurs technologiques avec le plongeon de Netflix, les investisseurs attendant par ailleurs l'audition du président de la Réserve fédérale devant la Commission bancaire du Sénat. Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones

  • Reuters12.07.201823:20

    (Actualisé avec de nouvelles citations) WASHINGTON, 12 juillet (Reuters) - Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, s'est dit jeudi optimiste sur l'état de l'économie américaine, estimant que les baisses d'impôts et programmes de dépenses annoncés par l'administration Trump auront un effet durablement bénéfique sur la croissance. "Je pense que l'économie est vraiment bien", a-t-il dit dans une interview accordée à la radio Marketplace

  • Reuters12.07.201821:09
    2

    WASHINGTON (Reuters) - Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, s'est dit jeudi optimiste sur l'état de l'économie américaine, estimant que les baisses d'impôts et programmes de dépenses annoncés par l'administration Trump auront un effet durablement bénéfique sur la croissance. "Je pense que l'économie est vraiment bien", a-t-il dit dans une interview accordée à la radio Marketplace

  • Reuters12.07.201820:58

    WASHINGTON, 12 juillet (Reuters) - Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, s'est dit jeudi optimiste sur l'état de l'économie américaine, estimant que les baisses d'impôts et programmes de dépenses annoncés par l'administration Trump auront un effet durablement bénéfique sur la croissance. "Je pense que l'économie est vraiment bien", a-t-il dit dans une interview accordée à la radio Marketplace

  • Reuters20.06.201821:51

    WASHINGTON, 20 juin (Reuters) - Les inquiétudes concernant la politique commerciale américaine dans les milieux d'affaires commencent à freiner les embauches et l'investissement compte tenu du degré élevé d'incertitude, a déclaré mercredi le président de la Réserve fédérale américaine. "L'inquiétude semble s'accroître", a dit Jerome Powell lors du forum de la Banque centrale européenne (BCE) à Sintra, au Portugal

  • Reuters20.06.201815:56

    20 juin (Reuters) - Le marché du travail aux Etats-Unis n'est pas excessivement tendu et la Réserve fédérale doit continuer à relever graduellement ses taux d'intérêt dans la poursuite de ses objectifs en matière d'emploi et d'inflation, a déclaré mercredi le président de la banque centrale américaine. "Avec une économie robuste et des risques pesant sur les prévisions mesurés, le scénario d'une poursuite des hausses graduelle (

  • Reuters08.05.201810:01

    ZURICH, 8 mai (Reuters) - Les hausses de taux de la Réserve fédérale pourraient ne pas représenter un risque aussi important que beaucoup ne le craignaient pour les marchés financiers et les pays émergents, a déclaré mardi son président. Jerome Powell a toutefois ajouté que le sentiment sur le risque à l'échelle mondiale devait être surveillé alors que la Fed met en oeuvre sa politique de relèvement graduel de ses taux directeurs largement annoncée

  • Reuters06.04.201823:25

    (Actualisé avec des déclarations de John Williams) par Jason Lange CHICAGO, 6 avril (Reuters) - Il est probable que la Réserve fédérale doive continuer à relever les taux d'intérêt pour pouvoir maîtriser l'évolution de l'inflation, a déclaré vendredi son président Jerome Powell. Powell, en poste depuis le 5 février et qui donne ainsi ses premières impressions sur les perspectives économiques, ajoute que le marché du travail semble proche du plein emploi et que l'inflation est bien partie pour progresser dans les mois à venir vers l'objectif de la banque centrale, soit un taux de 2%

  • Reuters06.04.201823:18

    (Actualisé avec des précisions, éléments de change et obligataires) * Pertes de 2,34% pour le Dow, de 2,19% pour le S&P, de 2,28% pour le Nasdaq * Sur la semaine, le Dow perd 0,7%, le S&P 1,4%, le Nasdaq 2,1% par Caroline Valetkevitch NEW YORK, 6 avril (Reuters) - Wall Street a clos la dernière séance de la semaine en net recul, avec des pertes de plus de 2% pour ses trois grands indices, victime une nouvelle fois de la confrontation opposant les Etats-Unis et la Chine par le biais des échanges commerciaux et également des dernières déclarations du président de la Réserve fédérale qui ont bien contribué à aggraver ses pertes. Il est probable que la Réserve fédérale doive continuer à relever les taux d'intérêt pour pouvoir maîtriser l'évolution de l'inflation, a déclaré vendredi Jerome Powell, à l'occasion d'une manifestation à Chicago, s'exprimant pour la première fois sur les perspectives économiques

  • Reuters06.04.201822:14

    par Caroline Valetkevitch NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clos la dernière séance de la semaine en net recul, avec des pertes de plus de 2% pour ses trois grands indices, victime une nouvelle fois de la confrontation opposant les Etats-Unis et la Chine par le biais des échanges commerciaux et également des dernières déclarations du président de la Réserve fédérale qui ont bien contribué à aggraver ses pertes. Il est probable que la Réserve fédérale doive continuer à relever les taux d'intérêt pour pouvoir maîtriser l'évolution de l'inflation, a déclaré vendredi Jerome Powell, à l'occasion d'une manifestation à Chicago, s'exprimant pour la première fois sur les perspectives économiques

  • Reuters06.04.201822:01

    NEW YORK, 6 avril (Reuters) - La Bourse de New York a fini en très nette baisse vendredi, plombée par le contentieux commercial entre Washington et Pékin et par les dernières déclarations du président de la Réserve fédérale Jerome Powell, qui s'en tient à une remontée progressive des taux d'intérêt. L'indice Dow Jones

  • Reuters06.04.201820:23
    1

    par Jason Lange CHICAGO (Reuters) - Il est probable que la Réserve fédérale doive continuer à relever les taux d'intérêt pour pouvoir maîtriser l'évolution de l'inflation, a déclaré vendredi son président Jerome Powell. Le discours de ce dernier traite des perspectives économiques sans faire allusion aux risques induits par l'escalade des tensions commerciales entre Pékin et Washington

  • Reuters06.04.201819:42

    par Jason Lange CHICAGO, 6 avril (Reuters) - Il est probable que la Réserve fédérale doive continuer à relever les taux d'intérêt pour pouvoir maîtriser l'évolution de l'inflation, a déclaré vendredi son président Jerome Powell. Le discours de ce dernier traite des perspectives économiques sans faire allusion aux risques induits par l'escalade des tensions commerciales entre Pékin et Washington

  • Reuters19.03.201816:14

    PARIS, 19 mars (Reuters) - La première réunion monétaire de la Réserve fédérale sous la présidence de Jerome Powell, mardi et mercredi, n'a rien d'évident pour le nouveau patron de l'institut d'émission face à des marchés susceptibles de réagir nerveusement à toute erreur de communication, souligne Antoine Lesné, responsable de la stratégie et de la recherche en Europe pour les ETF de State Street Global Advisors. 1/ Que doit-on attendre de cette première réunion de la Réserve fédérale avec Jerome Powell à sa tête ? Antoine Lesné - "On attend surtout de ce premier discours une insistance sur ce que sont les attentes de la Fed en matière d'inflation, sur la façon de gérer le pilotage des anticipations, les 'dot plots' et la réduction graduelle du bilan

  • Reuters19.03.201812:19

    par Jonathan Spicer et Howard Schneider WASHINGTON, 19 mars (Reuters) - Le premier comité de politique monétaire de la Réserve fédérale présidé par Jerome Powell devrait se conclure par un relèvement de taux directeur mais les craintes d'un biais plus restrictif alimentées par les premières prises de position de son nouveau patron sont exagérées. Ce juriste, ex-banquier d'affaires et adepte du consensus, devrait en effet s'inscrire dans les pas de Janet Yellen et prôner une normalisation graduelle et modérée de la politique monétaire avec comme préoccupation principale de prolonger autant que possible une reprise déjà parmi les plus longues, si ce n'est la plus longue, que l'économie américaine ait connues

  • Reuters19.03.201807:00

    (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée vendredi) * Le nouveau président de la Fed attendu au tournant * Les tensions commerciales sont palpables * L'inflation se fait toujours désirer * "Dot plots" et courbe de Phillips au coeur des débats * La Banque d'Angleterre également dans l'actualité par Patrick Vignal PARIS, 19 mars (Reuters) - Première réunion monétaire, première conférence de presse et vraisemblablement première hausse de taux : le nouveau président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, s'apprête à cumuler les baptêmes du feu dans un contexte marqué par l'apaisement des craintes d'une accélération de l'inflation mais aussi par la détermination de Donald Trump à ériger des barrières douanières. L'intervention, mercredi, du successeur de Janet Yellen s'annonce particulièrement ardue, même si un réveil brutal des prix qui conduirait la banque centrale américaine à durcir sa politique n'est plus d'actualité, jusqu'à la prochaine alerte

  • Reuters16.03.201813:19

    * Le nouveau président de la Fed attendu au tournant * Les tensions commerciales sont palpables * L'inflation se fait toujours désirer * "Dot plots" et courbe de Phillips au coeur des débats * La Banque d'Angleterre également dans l'actualité par Patrick Vignal PARIS, 16 mars (Reuters) - Première réunion monétaire, première conférence de presse et vraisemblablement première hausse de taux : le nouveau président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, s'apprête à cumuler les baptêmes du feu dans un contexte marqué par l'apaisement des craintes d'une accélération de l'inflation mais aussi par la détermination de Donald Trump à ériger des barrières douanières. L'intervention, mercredi, du successeur de Janet Yellen s'annonce particulièrement ardue, même si un réveil brutal des prix qui conduirait la banque centrale américaine à durcir sa politique n'est plus d'actualité, jusqu'à la prochaine alerte

  • Reuters01.03.201818:30

    (Reuters) - Le président de la Réserve fédérale américaine a déclaré jeudi que la banque centrale ne voyait aucun élément probant témoignant soit d'une inflation salariale soit d'une surchauffe de l'économie. Jerome Powell, qui s'exprimait pour la première fois devant la commission bancaire du Sénat depuis sa prise de fonction, a ainsi un peu apaisé des marchés qui avaient mal réagi dans un premier temps à ce qu'il avait dit deux jours auparavant auprès de la commission des services financiers de la Chambre des Représentants

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer