Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Valls réaffirme son respect et sa loyauté à Hollande

Reuters31/10/2016 à 06:50

VALLS RÉAFFIRME SON SOUTIEN À HOLLANDE

PARIS (Reuters) - Manuel Valls a réaffirmé son soutien à François Hollande, dans un entretien diffusé dimanche soir par France 24 et RFI après quelques jours de tensions croissantes au sein du couple exécutif.

"Je n'ai pas à démontrer ma loyauté, elle est là, chacun le reconnaît, vis-à-vis du président de la République, vis-à-vis des institutions", a déclaré le Premier ministre dans cette interview enregistrée dimanche soir à Abidjan (Côte d'Ivoire), dernière étape d'une tournée de quatre jours en Afrique de l'Ouest entamée vendredi.

Assurant respecter François Hollande en tant qu'homme - "c'est un ami" - Manuel Valls a ajouté avoir "du respect aussi par rapport à la fonction" en soulignant que "personne ne doit participer d'un jeu qui viserait à affaiblir le président de la République."

Mais pour Manuel Valls cette loyauté et ce respect n'empêchent pas la "franchise" et il est "essentiel" de "préserver nos institutions, la fonction présidentielle, la force que cela représente dans notre pays".

A six mois du premier tour de l'élection présidentielle, le Premier ministre, qui s'était jusqu'ici toujours montré loyal à l'égard du président de la République, semble commencer à prendre ses distances tout en tentant de cultiver une image de présidentiable, avec la multiplication des appels à l'unité de la gauche.

Selon des propos rapportés par Le Monde dans son édition datée de samedi, l'ouvrage "Un président ne devrait pas dire ça..." a provoqué la "colère" de Manuel Valls et a suscité selon lui une forme de "honte" et d'"abattement" chez les militants et les élus socialistes.

François Hollande, malmené dans les sondages et contesté dans les rangs socialistes depuis la parution de cet ouvrage, a refusé samedi de polémiquer sur les déclarations prêtées à son Premier ministre et appelé à se concentrer sur les "sujets de préoccupation des Français".

Mais le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, un fidèle du chef de l'Etat, a rappelé dimanche lors du Grand rendez-vous Europe 1-iTELE-Les Echos que "le patron, jusqu'à nouvel ordre, c'est le président de la République".

Alors qu'aucun candidat déclaré ou pressenti à gauche ne semble pour l'heure en mesure de se qualifier pour le second tour de la présidentielle, Manuel Valls a une nouvelle fois appelé la gauche au rassemblement pour éviter l'élimination au premier tour de la présidentielle du printemps.

"Il faut agir en responsabilité, nous ne sommes pas dans une cour de récréation ni dans un bac à sable", a dit le Premier ministre sur RFI et France 24. "Le destin de chacun d'entre nous passe derrière la responsabilité collective", a-t-il ajouté.

Pour le Premier ministre, la victoire de la gauche à la présidentielle est possible sous réserve qu'elle soit unie.

"C'est cette discussion là que nous devons avoir ensemble, comment nous pouvons gagner ensemble", a dit Manuel Valls, dont les précédents appels à l'unité ont été rejeté par ses anciens ministres Benoît Hamon et Arnaud Montebourg - candidats à la primaire socialiste - mais aussi Emmanuel Macron, qui entretient toujours le suspense sur son éventuelle candidature à la présidentielle de 2017.

En attendant que François Hollande précise ses intentions en vue du scrutin du printemps, début décembre, le Premier ministre a laissé ouvert le champ des possibles.

"Je veux être à la hauteur de la responsabilité du moment c'est-à-dire faire en sorte que (...) la gauche puisse demain l'emporter. Et moi, j'y contribuerai, d'une manière ou d'une autre."

(Myriam Rivet, édité par Nicolas Delame)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.