Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA: Rebond surprise et spectaculaire de l'emploi en mai
Reuters05/06/2020 à 15:52

USA: REBOND SURPRISE ET SPECTACULAIRE DE L'EMPLOI EN MAI

WASHINGTON (Reuters) - Le marché du travail aux Etats-Unis a renoué avec les créations de postes en mai et le taux de chômage a reculé après le choc initial créé par la crise du coronavirus, selon les statistiques officielles publiées vendredi, un retournement de tendance inattendu et spectaculaire qui alimente l'espoir d'une reprise rapide de l'économie.

Le rapport mensuel du département du Travail recense 2,509 millions d'emplois non-agricoles créés le mois dernier après 20,687 millions de suppressions de postes en avril, un chiffre sans précédent.

Le taux de chômage est ainsi ramené à 13,3% après avoir bondi en avril à 14,7%, son plus haut niveau depuis 1948.

Ces chiffres déjouent complètement les anticipations puisque les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 8,0 millions de suppressions de postes et un taux de chômage en hausse à 19,8%.

Cette énorme surprise a fait bondir les contrats à terme sur les indices de Wall Street, celui du Dow Jones, prenant plus de 2%.

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans s'est envolé pour prendre 13 points de base et l'or a creusé ses pertes pour céder plus de 1%. En Europe, les indices boursiers et les rendements obligataires de référence ont augmenté leurs gains.

"La bonne nouvelle, c'est qu'on a probablement touché le fond", commente Sung Won Sohn, professeur de finance et d'économie à la Loyola Marymount University de Los Angeles. "Mais la reprise sera douloureusement lente. Il faudra des années, peut-être une décennie, pour revenir là où nous étions à la fin de l'an dernier."

Le détail du rapport mensuel sur l'emploi montre que le secteur manufacturier a créé 669.000 emplois en mai, la construction 464.000, les entreprises de services du secteur privé 2,425 millions et la distribution 367.800.

Au total, l'emploi privé affiche près de 3,1 millions de créations de postes après en avoir détruit plus de 19,7 millions en avril et près de 1,36 million en mars.

"Des Chiffres de l'Emploi Vraiment Enormes. Bien joué Président Trump (je plaisante mais c'est vrai)", a immédiatement réagi Donald Trump lui-même sur Twitter, avant d'annoncer qu'il tiendrait une conférence de presse sur l'emploi à 14h00 GMT.

(Lucia Mutikani, version française Marc Angrand et Patrick Vignal, édité par Jean-Michel Bélot)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Beerbule
    05 juin17:17

    Pendant ce temps la les ecolo bobo français se gargarisent avec des considérations sur le monde d'après ou on roulera tous à vélo , on ne travaillera plus et on consommera uniquement des produits locaux

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer