Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un gouvernement paritaire et allant de la gauche à la droite

Reuters 17/05/2017 à 16:41

UN GOUVERNEMENT PARITAIRE ET ALLANT DE LA GAUCHE À LA DROITE

PARIS (Reuters) - Paritaire et resserré, le gouvernement d'Edouard Philippe annoncé mercredi balaye le spectre politique de la gauche à la droite et comprend des personnalités de la société civile, en particulier Nicolas Hulot, comme l'avait promis Emmanuel Macron.

Composé de vingt-deux membres - onze hommes et onze femmes -, il compte dix-huit ministres et quatre secrétaires d'Etat.

Seuls deux membres du gouvernement sortant y figurent, l'ancien ministre socialiste de la Défense Jean-Yves Le Drian, nommé ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, et la radicale de gauche Annick Girardin, ministre des Outre-mer.

Après la nomination du député-maire Les Républicains du Havre à Matignon, deux personnalités du même parti rejoignent Bercy : Bruno Le Maire comme ministre de l'Economie et Gérald Darmanin comme ministre de l'Action et des Comptes publics.

Avec ce casting, le nouveau président et son Premier ministre espèrent convaincre d'autres responsables de droite de rejoindre la majorité présidentielle qu'ils souhaitent constituer. Avant ou après les législatives des 11 et 18 juin.

Interrogé par Reuters dans son bureau après l'annonce du gouvernement, Edouard Philippe a déclaré : "Du courage, j'en ai, et il va me falloir de la chance."

Le premier conseil des ministres aura lieu jeudi à 11h00 (09h00 GMT). Les passations de pouvoir ont commencé mercredi après-midi dans divers ministères.

COLLOMB À L'INTÉRIEUR

Numéro deux du gouvernement, le sénateur-maire socialiste de Lyon Gérard Collomb, soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, devient ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur.

Suivent deux autres ministres d'Etat : l'écologiste Nicolas Hulot, ancien animateur d'émissions de télévision nommé ministre de la Transition écologique et solidaire, et le centriste François Bayrou, allié d'Emmanuel Macron pendant la campagne, qui hérite de la Justice.

Nouvelle ministre des Armées, la députée européenne centriste Sylvie Goulard, prend leur suite dans l'ordre protocolaire.

Richard Ferrand, un dissident PS dirigeant du mouvement En Marche ! d'Emmanuel Macron est nommé ministre de la Cohésion des territoires. Christophe Castaner, un autre proche soutien et également dissident PS, devient secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement.

Issues de la société civile, Agnès Buzyn, médecin, est ministre des Solidarités et de la Santé, tandis que l'éditrice Françoise Nyssen hérite de la Culture.

Muriel Pénicaud, directrice générale de Business France, succède à Myriam El Khomri au ministère du Travail, où elle mènera les délicates discussions avec les syndicats sur les réformes annoncées par Emmanuel Macron.

Parmi la dizaine de personnalités de la société civile nommées figure aussi notamment l'escrimeuse d'origine antillaise Laura Flessel, ministre des Sports.

Ancien directeur général de l'Enseignement scolaire, le juriste Jean-Michel Blanquer est nommé ministre de l'Education nationale et le radical de gauche Jacques Mézard ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Le gouvernement comprend en outre deux ministres qui travailleront auprès d'un autre ministre, Elisabeth Borne, chargée des Transports, et Marielle de Sarnez, proche de François Bayrou, chargée des Affaires européennes.

(Jean-Baptiste Vey, avec Marine Pennetier, Elizabeth Pineau et Charles Platiau, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.