Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un accord PS-Verts avec contreparties politiques

Reuters24/02/2017 à 11:49

UN ACCORD PS-VERTS AVEC CONTREPARTIES POLITIQUES

par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - La sortie du nucléaire et du diesel, ainsi que l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes dans sa forme actuelle sont inscrits dans la "plate-forme présidentielle" signée par les socialistes et les écologistes.

Cet accord, dont Reuters a obtenu copie vendredi, est à l'origine du choix du Vert Yannick Jadot de renoncer à briguer l'Elysée au profit d'une alliance avec le candidat PS à l'élection présidentielle, Benoît Hamon.

La plate-forme "reprend le meilleur de l'écologie, le meilleur du socialisme", s'est félicité Yannick Jadot sur RTL.

Au chapitre énergétique, "une sortie progressive et intégrale du nucléaire" est annoncée, avec l'idée d'y parvenir "à l'horizon d'une génération, soit 25 ans".

Les premiers réacteurs seront fermés durant la mandature, "afin de respecter l'échéance intermédiaire d'un mix énergétique de 50% en 2025 et prendre en compte l'augmentation de production due aux énergies renouvelables".

Une taxe carbone "substantielle" affectée à la transition écologique est prévue.

PS et Verts prévoient l'abandon du projet d'enfouissement profond de déchets nucléaires à Bure (Meuse). "En l'état, le stockage restera en sub-surface et des études seront menées pour travailler sur d’autres options", précise-t-on.

Autre dossier sensible : l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, sur un site de 1.600 hectares occupé depuis des années par des opposants.

DUFLOT INVESTIE À PARIS

A mots pesés, la plate-forme prévoit "deux conférences de consensus destinées à étudier, dans le respect du légitime développement urbain de Nantes, toutes les alternatives au projet" dont le site actuel "sera abandonné".

La lutte contre les particules fines, à l'origine de maladies respiratoires, conduira à "la sortie du diesel pour les véhicules légers" en huit ans, d'ici 2025.

Sont aussi prévus l'interdiction des pesticides et des perturbateurs endocriniens, ainsi qu'un "développement intensif" du "bio" dans la restauration collective.

En matière de bien-être animal, PS et Verts annoncent "la fin des exploitations d'élevage industriel" et une législation créatrice de droits nouveaux pour les animaux.

L'usage du cannabis sera légalisé, les auteurs du texte invoquant "l'échec de la prohibition et dans un objectif de santé publique".

Au chapitre institutionnel, les signataires actent l'idée d'une Constitution pour une VIe République, qui sera soumise à référendum.

"L'idée, c'est que dès 2017 se mettrait en place un haut conseil à la Constitution, avec des parlementaires, des citoyens tirés au sort, des Sages qui réfléchissent à un projet de Constituante qui sera mis au référendum pendant le quinquennat", a détaillé Yannick Jadot.

Sont notamment prévus l'instauration de la proportionnelle avec prime majoritaire aux élections, une réforme du Sénat et un septennat présidentiel non renouvelable.

L'accord a sa contrepartie politique dans les perspective des élections législatives : les élus sortants écologistes n'auront pas de concurrents socialistes en face d'eux.

"Si nous gagnons, je souhaite que les écologistes aient un groupe à l'Assemblée", a expliqué Benoît Hamon sur France 2.

Le candidat PS a ainsi confirmé que la socialiste investie dans la 6e circonscription de Paris devrait laisser la place à l'ex-ministre écologiste Cécile Duflot, dont la maire de Paris, Anne Hidalgo, ne voulait pourtant pas.

Au total, 40 circonscriptions seront réservées aux Verts contre 60 en 2012.

"J'ai plié le bras d'un certain nombre de mes camarades qui disaient : 'mais attention tu peux pas nous laisser aussi peu fournis en parlementaires'. Mais l'accord sur le fond est tellement bon !", a commenté Yannick Jadot.

(Avec Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.