Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Touraine juge le compte pénibilité "tout à fait supportable"

Reuters04/12/2014 à 10:37

TOURAINE JUGE LE COMPTE PÉNIBILITÉ TOUT À FAIT SUPPORTABLE

PARIS (Reuters) - La mise en oeuvre de la première phase du "compte pénibilité" est tout à fait supportable pour les chefs d'entreprise qui contestent "sous des propos excessifs" une avancée sociale majeure, a déclaré jeudi Marisol Touraine.

Le "compte pénibilité", l'un des chapitres de la réforme des retraites engagée par le gouvernement, est au nombre des mesures dénoncées par les patrons de PME qui déplorent pour beaucoup une usine à gaz. Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a paru leur donner raison en soulignant, le 5 novembre, la complexité "insupportable pour certains" du dispositif.

"Le gouvernement met en place le compte pénibilité avec les partenaires sociaux dans des conditions tout à fait supportables", a répliqué la ministre des Affaires sociales, sur RTL.

"En quoi est-ce que ça va être compliqué ? Il y aura une déclaration annuelle qui va consister à faire un 'clic', à dire 'oui' ou 'non'. On ne me fera pas croire que cocher une case sur le bulletin de paye une fois par an pour dire si oui ou non ces personnes sont concernées par les critères de pénibilité, c'est un travail extrêmement difficile et très complexe", a-t-elle poursuivi.

Le "compte pénibilité" s'appliquera à compter du 1er janvier pour les salariés du privé exposés à quatre facteurs de "pénibilité" : le travail de nuit, le travail répétitif, le travail en horaires alternants et le travail en milieu hyperbare. Six autres cas s'y ajouteront le 1er janvier 2016.

Les salariés concernés cumuleront sur leur compte des points qui leur permettront notamment de partir plus tôt à la retraite.

Pour Marisol Touraine, les critiques des patrons sont "des propos excessifs qui au fond traduisent le fait que pour une grande partie du patronat, ce ne sont pas les conditions d'application du compte qui sont mises en question, mais le principe même de la prise en considération de la pénibilité".

"Dire qu'aujourd'hui la simplicité n'est pas au rendez-vous, c'est faux puisque pour les premiers critères, la simplicité est totale, et pour les suivants, nous sommes en train de travailler pour que la démarche soit la plus simple possible", a précisé la ministre.

"C'est la position du gouvernement. C'est une avancée sociale majeure", a-t-elle souligné alors qu'on lui opposait les réserves d'Emmanuel Macron.

Dans une interview publiée jeudi dans L'Opinion, l'ancien Premier ministre François Fillon demande au Premier ministre Manuel Valls de "suspendre pendant deux ans l'entrée en vigueur du compte pénibilité".

Dans cet intervalle, il faut "tout remettre à plat, soit au sein d'une commission parlementaire droite-gauche, soit avec un groupe de travail comprenant des chefs d'entreprise", dit-il.

"L'idéal serait l'abrogation, mais j'essaie d'être réaliste, de tenir compte de la pression de la majorité et de la CFDT".

(Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.