Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Six Français sur dix contre la répartition de migrants en Europe

Reuters06/03/2016 à 12:18

PRÈS DE SIX FRANÇAIS SUR DIX OPPOSÉS À LA RÉPARTITION DE MIGRANTS EN EUROPE

PARIS (Reuters) - Près de six Français sur dix (59%) se déclarent opposés à la répartition dans les pays d'Europe, notamment en France, des migrants arrivés sur les côtes grecques et italiennes, selon un sondage Ifop dans Dimanche Ouest-France.

Ce résultat est comparable à ceux enregistrés par le même institut à la fin du mois de janvier (60%) et mi-novembre (62%) et légèrement supérieur à celui relevé à la mi-octobre (53%).

Début septembre, après la publication dans la presse de la photo du corps du petit Aylan Kurdi sur une plage turque, l'opinion était plus partagée, 49% des Français se déclarant alors favorables à ce mécanisme contre 51% d'un avis contraire.

"Plusieurs ressorts semblent être à l’origine de cette opposition majoritaire à l’accueil: la crainte de nouveaux attentats tout d’abord, et ensuite la création d’un appel d’air pouvant entraîner l’arrivée d’autres flux en provenance d’Afrique ou du Proche-Orient", souligne l'Ifop.

Plus de trois quarts des sondés (77%) se disent d'accord avec l'idée que "parmi les très nombreux migrants qui arrivent en Europe se trouvent également des terroristes potentiels" et presque autant (73%) craignent un effet d'appel d'air.

Une majorité de personnes interrogées (61%) juge par ailleurs que la France "compte déjà beaucoup d'étrangers ou de personnes étrangères" et ne peut plus accueillir de nouveaux immigrés.

En revanche, 53% d'entre elles estiment que l'accueil de migrants fuyant la guerre est un devoir.

François Hollande a confirmé vendredi l'engagement de la France d'accueillir 30.000 réfugiés syriens et irakiens dans le cadre du mécanisme européen de relocalisation.

Le flux vers l'Europe ne s'est pas tari ces derniers mois, bien au contraire: selon l'agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR), plus de 130.000 personnes ont franchi la Méditerranée depuis le 1er janvier dernier, soit à peine moins que sur les six premiers mois de l'année 2015.

La crise des migrants sera l'objet lundi d'un sommet UE-Turquie.

Selon le sondage de l'Ifop, 71% des sondés se déclarent par ailleurs favorables à la suppression des accords de Schengen et au rétablissement, au moins provisoire, des contrôles fixes aux frontières avec les autres pays de l'UE.

Cette enquête a été menée en ligne du 1er au 3 mars auprès d'un échantillon de 1.502 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

(Simon Carraud, édité par Henri-Pierre André)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.