1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ségolène Royal veut vérifier l'impact du changement d'heure
Reuters29/03/2015 à 13:21

SÉGOLÈNE ROYAL VEUT VÉRIFIER L'IMPACT DU CHANGEMENT D'HEURE SUR LES ÉCONOMIES D'ÉNERGIE

PARIS (Reuters) - Le gouvernement va vérifier l'impact du changement d'heure sur les économies d'énergie face aux doutes exprimés par les Français à ce sujet, a annoncé samedi la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal à quelques heures du passage à l'heure d'été.

"Changement d'heure: les Français doutent de l'impact sur les économies d'énergie qui en était la raison d'être, le ministère va les vérifier", écrit-elle sur son compte Twitter. "Le ministère va vérifier la justification et rendra publics les résultats pour décider de l'opportunité l'année prochaine".

Le changement d'heure a été instauré en France en 1975 pour faire correspondre les heures d'activités avec les heures d'ensoleillement. Il s'agissait de limiter ainsi l'utilisation de l'éclairage artificiel et faire des économies d'énergie.

Alors que les pays de l'Union européenne ont perdu une heure dans la nuit de samedi à dimanche en passant à l'heure d'été, 58% des Français se disent toujours opposés à cette mesure et 66% disent ne pas croire à son impact en terme d'économies d'énergies, selon un sondage BVA-Orange-iTELE.

Selon une étude de l'agence de l'environnement et de maîtrise de l'énergie (Ademe) publiée en 2010, ce dispositif, dont les détracteurs pointent des perturbations au niveau des rythmes biologiques et des activités agricoles, a permis d'économiser 440 GWh en 2009.

(Marine Pennetier, édité par Jean-Philippe Lefief)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer