1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Royaume-Uni : Theresa May passe en force
Le Point18/04/2017 à 15:55

L'annonce a pris tout le monde par surprise, d'autant que la Première ministre avait à plusieurs reprises exclu pareil scénario. Mais en elle-même, la décision est tout sauf illogique. Theresa May a succédé à David Cameron, il y a un peu moins d'un an, après que celui-ci eut démissionné, tirant les conséquences du désaveu personnel que constituait la victoire des "Brexiters" au référendum du 23 juin 2016. L'ancienne ministre de l'Intérieur a donc accédé au 10 Downing street sans la légitimité des urnes, comme le travailliste Gordon Brown l'avait fait il y a dix ans, après l'effacement de Tony Blair.

Ce sont les circonstances qui la poussent aujourd'hui à solliciter, le 8 juin, l'appui des électeurs alors que rien ne l'y obligeait et que la prochaine élection était prévue en 2020. Car elle doit à la fois négocier au plus près une sortie de son pays de l'Union européenne (UE), procédure qui s'annonce longue et sans doute conflictuelle, et tenter d'empêcher un éclatement du Royaume-Uni. L'Écosse menace à nouveau de choisir l'indépendance et, en Irlande du Nord, les partis républicains tentent d'obtenir, à terme, le rattachement de leur province à la République d'Irlande. Confrontée à ces défis majeurs, May veut pouvoir se prévaloir du soutien de l'opinion.

Faiblesse des travaillistes

La tentation est d'autant plus grande que les tories devancent d'une vingtaine de points un parti...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer