Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Retraites: les timides concessionsd'ÉdouardPhilippe
information fournie par Le Point20/12/2019 à 06:55

C'était une réunion très attendue pour sortir du conflit sur la réforme des retraites. Jeudi, Édouard Philippe a réuni pendant deux heures les organisations syndicales et patronales à Matignon, pour leur exposer les gestes que le pouvoir était prêt à concéder aux opposants à son projet, à la veille des départs en vacances de Noël.Le recul espéré par la CFDT sur l'âge pivot à 64 ans dès 2027 pour équilibrer le système de retraite par la CFDT n'a pas eu lieu, même si Édouard Philippe s'est montré ouvert sur ses modalités d'application de cette mesure « paramétrique ». Le Premier ministre a bien réaffirmé qu'il s'opposait à toute hausse de cotisations et aux baisses de pension. Dans ces conditions, le syndicat réformiste n'est pas satisfait même si Laurent Berger, son secrétaire général, a salué un « climat constructif » et une « volonté de dialogue ».Lire aussi Retraites : ce qui se joue à MatignonQuatre inflexionsÉdouard Philippe s'est en effet montré ouvert à des assouplissements au projet sur le décompte de la pénibilité qui permet aux personnes concernées par des métiers éprouvants de partir plus tôt à la retraite. Le travail de nuit devrait davantage être pris en compte que dans le système actuel, ainsi que le travail en équipe alternée ou les « trois huit ». Le seuil d'exposition baissera de 120 nuits par an à 110 nuits et 50 à 30 rotations par an. Cela devrait permettre à 300 000...

0 commentaire