Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rémi Fraisse avait "les mains en l'air" quand il a été tué

Reuters25/03/2016 à 18:08

RÉMI FRAISSE AVAIT "LES MAINS EN L'AIR" QUAND IL A ÉTÉ TUÉ À SIVENS

par Johanna Decorse

TOULOUSE (Reuters) - Rémi Fraisse avait "les mains en l'air" quand il a été tué en octobre 2014 par une grenade offensive tirée par un gendarme mobile sur le site du barrage de Sivens (Tarn), a-t-on appris vendredi d'une source proche du dossier, confirmant une information de Mediapart.

Le gendarme à l’origine du tir de grenade qui a mortellement touché le militant écologiste de 21 ans a été placé le 18 mars sous le statut de témoin assisté par les juges d’instruction de Toulouse, statut qui exclut pour l'instant son renvoi devant un tribunal.

"Les récits apportés par plusieurs témoins, dont certains qui l'ont vu tomber, ont permis de reconstituer ce qu'a pu faire Rémi Fraisse les minutes avant sa mort. Ces témoins qui étaient juste à côté de lui ont déclaré qu'il avait les mains en l'air et qu'il criait aux gendarmes 'Arrêtez les tirs' au moment où il a été touché par une grenade", a dit la source à Reuters.

"Un autre témoin, qui a été blessé cette nuit du 26 octobre 2014 par un tir de flash-ball au thorax, devant Remi Fraisse, explique que c'est peut-être ce qui a décidé le jeune homme à agir, comme s'il avait un drapeau blanc, pour demander l'arrêt des tirs", poursuit cette même source.

L'information judiciaire ouverte trois jours après la mort de Rémi Fraisse contre X pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner par personne dépositaire de l'autorité publique dans l'exercice de ses fonctions" a été requalifiée en "homicide involontaire".

Pour Me Claire Dujardin, l'un des conseils de la famille de Rémi Fraisse, ces nouveaux témoignages confirment que le jeune homme était bien "pacifiste" et viennent "contredire plusieurs éléments de l'enquête".

ORDRE "DISPROPORTIONNÉ"

"Cette nuit-là sur le site, il y a avait des personnes très différentes y compris des pacifistes comme Rémi. Il était donc très risqué d'envoyer des grenades offensives", souligne l'avocate qui réfute la thèse de "l'accident" avancée par la défense.

"L'ordre d'utiliser des grenades offensives était disproportionné et le gendarme a commis une faute d'imprudence dans l'exécution de cet ordre. L'instruction va se poursuivre et, nous l'espérons, va permettre de remonter la chaîne des responsabilités", a-t-elle ajouté.

L'auteur du tir de grenade avait été entendu le 14 janvier 2015 par l'Inspection générale de la gendarmerie nationale sous le régime de la garde à vue et avait été remis en liberté.

Un rapport d'enquête administrative "relative à la conduite des opérations de maintien de l'ordre" avait été rendu public début décembre 2014 par le ministère de l'Intérieur. Il ne faisait pas "ressortir de manquement aux règles juridiques et déontologiques et aux techniques enseignées au maintien de l'ordre".

La mort de Rémi Fraisse avait provoqué un vif émoi, entraînant la suspension du chantier de retenue d'eau puis son abandon le 6 mars 2015 par le conseil départemental du Tarn. Le même jour, le site de Sivens, occupé depuis plus d’un an par de nombreux zadistes opposés à la construction du barrage, avait été évacué.

Un nouveau projet portant sur une retenue réduite de moitié est envisagé par les pouvoirs publics et demandé par des agriculteurs pour pallier le manque de ressources en eau.

Ce "Sivens light" redimensionné suscite toujours l’opposition des associations environnementales qui appellent à un changement des pratiques agricoles pour "mieux gérer l’eau" et à une "optimisation des retenues collinaires existantes".

(Johanna Decorse, édité par Sophie Louet)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.