1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rajoy sur le point de gagner la confiance du Parlement espagnol
Reuters29/10/2016 à 18:26

RAJOY PRÈS DE GAGNER LA CONFIANCE DU PARLEMENT ESPAGNOL

MADRID (Reuters) - Le Parlement espagnol devrait mettre fin samedi à dix mois d'impasse politique en accordant tant bien que mal sa confiance au Premier ministre conservateur Mariano Rajoy après la lui avoir refusé jeudi à titre d'avertissement.

L'instabilité est cependant susceptible de persister, le gouvernement minoritaire de Mariano Rajoy devra en effet composer avec un Parlement hostile.

Après deux élections législatives, en décembre et en juin, qui n'ont pas permis de dégager de majorité à la chambre des députés, les socialistes du PSOE ont prévu de s'abstenir samedi lorsque Rajoy demandera pour la seconde fois la confiance des élus.

Le vote est prévu à 19h45 (17h45 GMT) samedi.

Il devrait représenter une seconde victoire pour le Premier ministre, après un premier mandat marqué par des politiques d'austérité sur fond de sévère récession.

Contrairement à 2011, le Parti populaire (PP) ne dispose désormais que de 137 des 350 sièges du Parlement espagnol.

Dans un discours aux députés cette semaine, le président du gouvernement a mis l'accent sur la conciliation, proposant à l'opposition de travailler de concert sur des mesures clés, comme la réforme de l'Education et du système de retraites.

"Les circonstances exceptionnelles demandent que nous mettions de côté nos confrontations idéologiques et que nous combinions nos efforts (...) car nous sommes aux prises avec une situation inédite", a-t-il dit.

(Adrian Croft; Julie Carriat pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer