1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Quand les frères Abdeslam s'éclataient en boîte de nuit

Le Point28/03/2016 à 18:17

Salah Abdeslam s'est progressivement radicalisé

Salah Abdeslam suspecté d'avoir activement participé aux attentats de Paris et son frère Brahim, kamikaze des attaques du 13 novembre, étaient « sympas ». C'est en tout cas comme cela que les décrivent deux de leurs amis, qui les ont filmés il y a un peu plus d'un an, le 8 février 2015, dans un club de Bruxelles. Dans la vidéo, on découvre les deux hommes dansant sur la piste, entourés de jeunes femmes. Diffusée sur CNN elle a été prise seulement quelques mois avant les attentats de Paris. Elle vient corroborer ce que l'on savait déjà des deux frères qui tenaient un bar à Molenbeek.

LIRE aussi Salah Abdeslam : itinéraire d'un fêtard devenu ennemi public numéro un

Une radicalisation progressive

Sur ces images, on a un aperçu de leur vie avant leur radicalisation, même s'il n'est pas exclu qu'elle était déjà amorcée, et que les deux frères s'employaient à la cacher. Deux de leurs amis, qui ont choisi de témoigner sous couvert d'anonymat, décrivent deux hommes qui « aimaient la vie » et « s'amusaient beaucoup ». Selon eux, Brahim était très intelligent. L'un d'entre eux décrit Salah Abdeslam comme quelqu'un de drôle, avec qui on pouvait s'amuser et qui était un peu un « homme à femmes ». Les deux amis, qui assurent avoir rencontré les frères Abdeslam en 2011, expliquent que la radicalisation des deux frères s'est faite « petit à petit » soulignant ne pas avoir...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer