Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Publicis devrait se remettre de la crise plus tôt que prévu
information fournie par Boursorama avec Media Services22/07/2021 à 11:27

Porté par sa croissance aux États-Unis, le géant français de la publicité revoit à la hausse ses perspectives pour 2021. 

(Photo d'illustration) ( AFP / ERIC PIERMONT )

(Photo d'illustration) ( AFP / ERIC PIERMONT )

Si la crise du Covid-19 est loin d'être finie, certains parviennent tout de même à se relever plus tôt que prévu. Fort de ses bons résultats au premier semestre, le géant de la publicité a indiqué jeudi 22 juillet qu'il s'attendait à retrouver ses niveaux pré-pandémie dès cette année, contre 2022 auparavant.

Le revenu semestriel du groupe français a progressé de 4,1% par rapport à un an plus tôt , pour atteindre 5,493 milliards d'euros tandis que le bénéfice net grimpait de 33,1% à 555 millions d'euros. Quant au taux de marge opérationnelle au premier semestre 2021, c'est "le plus élevé jamais enregistré" au cours de cette période, ce qui permet aussi à l'entreprise de viser de nouvelles acquisitions , a indiqué le président du directoire, Arthur Sadoun.

Au deuxième trimestre, le rebond (+17,1% en organique) a été supérieur aux attentes des analystes, et le chiffre d'affaires croît de 2% par rapport à la même période en 2019.  

Avec une croissance organique de 7% prévue pour 2021 , "la valeur perdue l'année dernière sera retrouvée cette année", un an plus tôt qu'envisagé, a pronostiqué auprès de journalistes M. Sadoun.

Une croissance portée par les États-Unis

Cette dynamique a été tirée par les Etats-Unis, où le spécialiste des données Epsilon, acquis en 2019, et la filiale sur le conseil en transformation numérique Sapient voient chacun leur activité bondir de quelque 30%.

Plus largement, les ventes aux États-Unis ont progressé de 7% par rapport à 2019 , tout comme en Asie, alors que l'Europe est un peu plus à la traîne et n'a pas encore retrouvé son niveau d'avant crise. 

Arthur Sadoun promet de " passer à l'attaque" au 2e semestre pour convaincre de nouvelles entreprises . "On était plutôt défensif sur les contrats au cours du premier semestre", a-t-il relevé, en soulignant qu'il s'est agi de conserver les contrats plutôt que d'en chercher de nouveaux.

L'acquisition annoncée la semaine dernière de CitrusAd, une plateforme technologique australienne spécialisée dans la publicité sur les sites de e-commerce, sera finalisée "au cours de l'été", a par ailleurs indiqué M. Sadoun.

"On va continuer à faire des acquisitions dans la technologie et le data, peut-être d'ici la fin de l'année ou le début de l'année prochaine", envisage le président du directoire. s

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement