Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pro-russes et pro-ukrainiens manifestent à Saint-Nazaire

Reuters07/09/2014 à 20:08

PRO-RUSSES ET PRO-UKRAINIENS MANIFESTENT À SAINT-NAZAIRE

SAINT-NAZAIRE (Reuters) - Partisans et opposants à la livraison de porte-hélicoptères Mistral à la Russie ont manifesté dimanche à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) au pied du premier des deux navires, fustigeant tous l'indécision de François Hollande.

L'Elysée a annoncé mercredi la suspension de la livraison du premier navire qui devait être livré en novembre sur fond de crise en Ukraine.

Mais le chef de l'Etat a précisé le lendemain que le contrat n'était ni rompu, ni suspendu, et que la livraison dépendrait de l'évolution de la situation en Ukraine.

Une centaine de manifestants se sont postés à l'avant du Bâtiment de projection et de commandement (BPC) à l'appel de "Mistral Gagnons", et d'un "comité citoyen pour la défense de l'emploi à Saint-Nazaire", lancé par les trois élus Front National.

Les seconds, aussi nombreux, se sont regroupés au niveau de l'arrière du bateau construit par les chantiers navals STX. Tous font partie de "No Mistrals for Putin ", un collectif qui avait déjà manifesté à plusieurs reprises depuis début juin contre la livraison de ces "navires d'invasion" à Vladimir Poutine.

D'un côté comme de l'autre, les manifestants se sont accordés pour fustiger l'indécision de François Hollande, qui n'a pas totalement fermé la porte à une livraison des porte-hélicoptères.

"François Hollande est un président girouette, discrédité et ridicule aussi bien sur la scène internationale que dans sa vie privée", a lancé Jean-Claude Blanchard, conseiller municipal FN à Saint-Nazaire.

"A partir du moment où on a signé avec la Russie, on va au bout de ses engagements", abonde Gérard, 42 ans, soudeur dans la navale nazairienne, qui s'exprime devant des drapeaux français et russes flottant au vent côte-à-côte.

L'homme dit aussi redouter les conséquences sociales d'une annulation pure et simple de la construction du deuxième BPC.

Environ 300 salariés des ex-chantiers de l'Atlantique pourraient en effet être mis au chômage technique, selon les syndicats de l'entreprise, la construction du paquebot à suivre dans le carnet de commandes n'étant pas suffisamment avancée pour les occuper.

Au même moment, au niveau de l'arrière du Vladivostok, les opposants à la livraison des BPC chantent l'hymne ukrainien. Ils scandent aussi des slogans comme "Poutine assassin", en réclamant la revente des deux navires à un pays plus "respectueux des droits de l'Homme" que la Russie.

Ils demandent aussi l'annulation des nouveaux essais en mer du premier BPC, prévus mercredi prochain pour une dizaine de jours, redoutant "un risque d'évasion".

Ils invoquent pour cela le précédent des "vedettes de Cherbourg", détournées par Israël dans la nuit de Noël'69 en dépit de l'embargo international frappant le pays après la Guerre des Six jours.

"Je n'ai pas confiance dans la parole de François Hollande : c'est un homme qui ne s'engage jamais, on se sait jamais ce qu'il veut", s'agace Bernard Grua, le chef d'entreprise nantais qui a pris la tête de la campagne "No Mistrals for Putin" sur les réseaux sociaux.

(Guillaume Frouin, édité par Gérard Bon)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.