1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Présidentielle : "Les Allemands ne comprennent rien à ce théâtre"
Le Point24/04/2017 à 11:57

« Ne venez pas à la dernière minute ! » recommande depuis plusieurs jours le site de l'ambassade de France à Berlin. Un avis que de nombreux Français de Berlin avaient suivi ce dimanche matin. Dès l'ouverture du bureau de vote à 8 heures, une longue file d'attente s'était formée devant l'ambassade située juste à côté de la porte de Brandebourg. « Une demi-heure d'attente sous la pluie à l'extérieur, une autre demi-heure à l'intérieur du bâtiment ! » préviennent ceux qui sont là depuis un moment déjà quand les nouveaux arrivent. « Il y aura foule toute la journée », affirment les employés de l'ambassade chargés du contrôle des papiers d'identité. Un second bureau de vote a dû être ouvert à l'Institut français sur le Kurfürstendamm, le grand boulevard commerçant de Berlin. La communauté française est, après la polonaise, celle qui augmente le plus rapidement à Berlin. Après celle de Londres, l'une des plus importantes d'Europe. Depuis des années, les Français, des jeunes pour la plupart, viennent tenter leur chance dans la ville la plus branchée d'Europe. Et généralement ils s'y installent.

Le plus difficile pour les Français exilés à Berlin : expliquer à leurs amis allemands stupéfaits « le cirque auquel nous venons d'assister en France ». « Mais qu'est-ce qui se passe chez vous ? m'a-t-on demandé à tout bout de champ », témoigne Romain, un Parisien qui vit à Berlin depuis cinq...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bordo
    24 avril12:57

    Et leurs histoires de Lander, c'est compréhensible, peut-être ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer