1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Présidentielle américaine - New Hampshire : une claque et une surprise

Le Point10/02/2016 à 07:41

Bernie Sanders s'est imposé avec près de 60 % des suffrages contre 39 % pour Hillary Clinton.

À moins d'un énorme chamboulement de dernière minute, les vainqueurs du New Hampshire étaient connus d'avance. Tous les sondages donnaient depuis des mois gagnants Donald Trump et Bernie Sanders. Mais la grande inconnue, c'était la marge. Trump allait-il gagner de très loin ? Et Hillary Clinton perdre de beaucoup ?

La réponse des électeurs est claire. Ils ont plébiscité les candidats anti-système ce qui est une sérieuse claque pour l'establishment des deux partis et laisse planer nombre d'incertitudes sur le reste des primaires.

Côté démocrate, Hillary Clinton s'est fait laminer par le sénateur du Vermont, qui, il y a neuf mois, était encore un parfait inconnu. Il s'est imposé avec près de 60 % des suffrages contre 39 % pour l'ancienne First Lady. C'est une sacrée défaite pour Mme Clinton après sa victoire à un cheveu dans l'Iowa la semaine dernière. Il y a 8 ans, lors des primaires, elle était arrivée en troisième position dans l'Iowa, mais avait réussi à remonter et remporter le New Hampshire face à Barack Obama. Cette fois-ci, il n'y a pas eu de miracle.

"Un vrai changement"

Et pourtant, ces derniers jours, Clinton et ses supporteurs ont redoublé leurs attaques contre Sanders. La célèbre féministe Gloria Steinem a déclaré que si le sénateur du Vermont était aussi populaire parmi les jeunes femmes, c'était parce que les "garçons sont avec Bernie". Madeleine Albright,...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer