1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pré-accord Londres-UE sur un mécanisme pour bloquer des lois

Reuters02/02/2016 à 07:54

PROJET DE LOI SUR UN MÉCANISME POUR BLOQUER DE NOUVELLES LÉGISLATIONS EUROPÉENNES

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne est parvenue à un projet d'accord avec l'Union européenne sur un mécanisme qui devrait permettre à un groupe équivalant à au moins 55% des Etats membres de faire obstacle ou de demander des amendements à de nouvelles législations européennes, a-t-déclaré dans la nuit de lundi à mardi de source proche du cabinet du Premier ministre David Cameron.

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, rendra public dans la journée de mardi un projet de proposition de réformes destiné à satisfaire une série de demandes faites par Londres dans le cadre de la redéfinition de ses relations avec l'Union européenne.

Le projet de texte, qui devra être avalisé par la totalité des Etats membres, vise à répondre aux inquiétudes d'une partie des Britanniques face aux pans de souveraineté concédés à Bruxelles. Les Etats membres disposeront d'une période de trois mois pour faire objection aux projets de législations européennes, dit-on dans l'entourage de David Cameron.

"Cette avancée permettra de faire entendre haut et fort la voix des parlements nationaux à Bruxelles", ajoute-t-on.

David Cameron a promis aux Britanniques de renégocier les relations unissant son pays au reste de l'UE et d'organiser un référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni au bloc européen d'ici la fin 2017.

Il espère finaliser un accord avec l'UE lors du Conseil européen des 18 et 19 février, ce qui pourrait ouvrir la voie à la tenue d'un référendum à partir du mois de juin.

Le texte que Donald Tusk devrait rendre public ce mardi à la mi-journée fournira la base d'un accord au Conseil européen de ce mois-ci, mais des responsables tant britanniques qu'européens soulignent que bon nombre de détails n'ont pas encore été réglés.

David Cameron, outre la question du blocage des lois européennes, souhaite aussi faire valoir ses points de vue sur trois autres points, la compétitivité au sein de l'UE, la question d'une plus grande intégration au sein de la zone euro et celle des prestations sociales aux immigrés en Grande-Bretagne.

Londres a déclaré dimanche qu'un accord "important" avait été trouvé avec la Commission européenne, permettant à la Grande-Bretagne de suspendre pendant quatre ans certaines prestations aux migrants venus d'autres pays de l'UE.

(William James; Eric Faye pour le service français)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M2687570
    02 février08:12

    Super, le machin marche déjà tellement bien que les mécanismes de blocage sont indispensables pour être sur qu'il ne se passe rien ! Nos dirigeants seraient ils complètement k... ? Non, c'est juste qu'ils ne bossent pas pour nous autres les électeurs, ils sont là pour qu'il n'y ai aucune entrave au business.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.