1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour George Soros, le coronavirus menace la survie de l'UE
Reuters22/05/2020 à 13:02

POUR GEORGE SOROS, LE CORONAVIRUS MENACE LA SURVIE DE L'UE

LONDRES (Reuters) - La survie de l'Union européenne est en jeu à moins qu'elle n'émette des obligations perpétuelles afin d'aider les pays du bloc les plus touchés par l'épidémie de coronavirus, à l'image de l'Italie, estime le milliardaire américain George Soros à quelques jours de la présentation par Bruxelles d'un plan de relance.

"Si l'Union européenne est incapable de l'envisager à ce stade, elle ne sera peut-être pas capable de survivre aux défis auxquels elle fait face actuellement", déclare-t-il dans un échange par courriel avec des journalistes sous forme de questions-réponses.

"Il ne s'agit pas d'une possibilité théorique, cela pourrait être une réalité tragique", ajoute l'homme d'affaires, connu pour son attaque spéculative contre la livre sterling en 1992, qui se dit également très préoccupé par la situation en Italie.

"L'assouplissement des règles en matière d'aides d'État, qui sont favorables à l'Allemagne, a été particulièrement injuste pour l'Italie, qui était déjà l'homme malade de l'Europe et ensuite le pays le plus durement touché par le coronavirus", poursuit George Soros.

La Commission européenne, qui doit présenter sa proposition de plan de relance le 27 mai, a prévenu cette semaine qu'elle ne reprendrait pas en tant que telle l'idée franco-allemande d'un fonds de 500 milliards d'euros en dépenses budgétaires mais qu'elle panacherait prêts et subventions.

(Guy Faulconbridge, version française Marine Pennetier, édité par Bertrand Boucey)

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodde12
    22 mai14:52

    Pour que l'UE puisse survivre il faut qu'elles soit utile à ses membres. Pour ce il faut une protection douanière pour certaines activités dont la fabrication d'acier, l'informatique, les communications, l'agriculture et une limitation des immigrations de gens n'ayant aucun niveau. Sinon elle se fera manger par les pays à faible niveau social si elle continue à sous traiter. J'espère que l'alerte du corona aura servi de leçon.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer