1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Popularité : Hollande redevient président
Le Point19/01/2015 à 11:56

François Hollande et Manuel Valls voient leur cote de popularité s'envoler après les attentats qui ont touché la France.

Les philosophes politiques les plus machiavéliques seraient aux anges : il n'y a décidément rien de plus efficace qu'un ennemi terrifiant pour réunir les citoyens derrière leur prince. Un sondage réalisé juste après les attentats en France et l'immense rassemblement qui a suivi donne à François Hollande 40 % d'opinions favorables, soit plus du double de sa cote de début janvier. Le Premier ministre Manuel Valls bondit de son côté de 17 %, ce qui le hisse à 61 % d'opinions favorables, plus qu'à son entrée à Matignon.

"François Hollande a réussi à écarter peut-être durablement les reproches qui lui étaient faits sur sa mollesse" et "a incarné l'union nationale", décrypte Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, pour Sud Radio, qui publie le sondage avec Paris Match. "C'est un phénomène rarissime dans l'histoire des baromètres d'opinion", explique-t-il. "Le seul cas analogue est François Mitterrand gagnant 19 points de satisfaction au moment de la guerre du Golfe entre janvier et mars 1991", ajoute l'analyste.

Valls : l'état de grâce

Mais que François Hollande et Manuel Valls ne se fassent pas d'illusions : en 1991, le premier président socialiste de la Ve République avait tout reperdu en quelques mois, comme le rappelle Paris Match. Alors, pour le président actuel, "c'est sans doute une parenthèse. Va-t-elle être relativement longue ? Personne ne peut le dire. Mais sans doute le retour de l'économie et...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    19 janvier12:27

    NON FH est toujours et restera éternellement illégitime, se faire élire sur des mensonges et de la démagogie, c'est sans appel......

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer