Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

"Plafond vert": Jadot raille Faure et "les bonnes blagues de François Hollande"
information fournie par Boursorama avec Media Services01/07/2021 à 15:21

Candidat à la primaire écologiste, le leader EELV a ironisé sur les déclarations du Premier secrétaire du PS, qui selon lui fait du Hollande.

Yannick Jadot a annoncé sa candidature à la primaire écologiste ( AFP / Sebastien SALOM-GOMIS )

Yannick Jadot a annoncé sa candidature à la primaire écologiste ( AFP / Sebastien SALOM-GOMIS )

"La grande réconciliation socialiste" autour des blagues. Tout juste candidat déclaré à la primaire écologiste en vue de l'élection présidentielle de 2022, Yannick Jadot a raillé le patron du PS Olivier Faure pour avoir parlé de "plafond de verre, ou même (de) plafond vert" écologiste aux élections. "Olivier Faure renoue avec les bons mots, les bonnes blagues de François Hollande, très bien, c'est la grande réconciliation socialiste autour des bonnes blagues", a lancé jeudi 1er juillet sur France Inter Yannick Jadot, candidat à la primaire écologiste pour la présidentielle.

Après le second tour des élections régionales dimanche, Olivier Faure avait estimé au vu des résultats que "quand l'accord se réalise" entre écologistes et socialistes, "il y a un plafond de verre, ou même un plafond vert, ce qui fait que les socialistes sont aujourd'hui les plus crédibles pour conduire ces rassemblements". Mais pour Yannick Jadot, "s'ils ont envie d'être seuls au Parti socialiste, ils reproduiront ce qu'a été leur histoire", a-t-il asséné, en faisant valoir que "ceux qui ont été les mieux réélus (dimanche), ce sont les sortants, quelle que soit leur étiquette politique", PS ou LR. "Les sortants étaient intouchables avec ce niveau dramatique d'abstention", a-t-il insisté, relativisant ainsi la réélection des présidents PS dans cinq régions métropolitaines sur treize.

Interrogé par ailleurs sur les atouts de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, qui avance progressivement vers une candidature à la présidentielle, il s'est montré sceptique: "Anne Hidalgo est socialiste" et "à cette heure elle n'est pas candidate", tandis que "je participe à un processus démocratique, transparent", a-t-il fait valoir à propos de sa candidature désormais officielle à la primaire des écologistes.

10 commentaires

  • 02 juillet23:35

    la droite c est la vente de nos autoroutes pour une misere, la signature avec Ecomouv et l ecotaxe ... c est clair que je ne voterai jamais ecologiste ou socialiste mais pas plus pour la droite qui nous plume ...