Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pas d'alternative à une Europe à plusieurs vitesses, estime Hollande

Reuters06/03/2017 à 06:45

PAS D'ALTERNATIVE À UNE EUROPE À PLUSIEURS VITESSES, ESTIME HOLLANDE

PARIS (Reuters) - Il n'y a pas d'alternative à une Europe à plusieurs vitesses pour éviter l'explosion de l'Union européenne, estime François Hollande dans un entretien publié lundi dans plusieurs quotidiens européens.

A moins de deux mois de l'élection présidentielle, le président français ajoute que son "ultime devoir" est de tout faire pour que les Français n'élisent pas Marine Le Pen, que les sondages voient échouer au second tour.

Il précise qu'il n'a pas de raison de remettre en cause la candidature de Donald Tusk à un nouveau mandat de président du Conseil européen et il juge "prématurée" l'euphorie des marchés financiers depuis l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis.

Dans cet entretien publié par les quotidiens Le Monde, Süddeutsche Zeitung, La Stampa, The Guardian, La Vanguardia et Gazeta Wyborcza quelques heures avant une rencontre avec les dirigeants allemand, italien et espagnol, François Hollande déclare que "le sursaut européen suppose un choix clair sur sa forme d'organisation".

"L'Europe à 27 ne peut plus être l'Europe uniforme à 27. Longtemps, cette idée d'une Europe différenciée, avec des vitesses différentes, des rythmes distincts pour progresser, a suscité beaucoup de résistance. Mais aujourd'hui, c'est une idée qui s'impose. Sinon, c'est l'Europe qui explose", poursuit-il.

Une piste exposée notamment par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dans un "livre blanc" sur l'avenir de l'Union européenne à l'heure du Brexit.

Prié de dire s'il n'y avait pas d'alternative à cette Europe à plusieurs vitesses, François Hollande répond : "Non. Ou bien on fait différemment, ou bien on ne fera plus ensemble."

"A l'avenir, il y aura un pacte commun, un marché intérieur avec, pour certains une monnaie unique. Mais sur ce socle il sera possible, pour les Etats membres qui le voudraient, d'aller plus loin dans la Défense, plus loin dans l'harmonisation fiscale ou sociale, plus loin sur la recherche, la culture, la jeunesse."

Interrogé sur la crainte des partenaires de la France de voir Marine Le Pen remporter l'élection présidentielle, il répond : "La menace existe. L'extrême droite n'a jamais été aussi haute depuis plus de 30 ans. Mais la France ne cèdera pas."

Si la candidate du Front national l'emporte, elle tentera faire sortir la France de l'Union européenne et de l'euro, souligne-t-il. "Mon ultime devoir, c'est de tout faire pour que la France ne puisse pas être convaincue par un tel projet, ni porter une si lourde responsabilité."

Alors que le gouvernement polonais s'oppose au renouvellement de Donald Tusk à la tête du Conseil européen, le président français souligne avoir soutenu sa candidature il y a deux ans et demi et ajoute : "Je n'ai pas de raison de la remettre en cause."

"Il revient au Conseil européen d'en débattre politiquement. Il a la possibilité de choisir un candidat refusé par son propre pays. En ce qui me concerne, je ne participerai pas à cette éviction."

Quant au président américain Donald Trump, "nous connaissons maintenant ses lignes de conduite : l'isolationnisme, le protectionnisme, la fermeture à l'immigration et la fuite en avant budgétaire", déclare François Hollande. "L'euphorie des marchés financiers me parait bien prématurée."

(Jean-Baptiste Vey)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.