1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

NKM-Rachida Dati, une bataille sans répit

Le Point26/04/2015 à 15:58

Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati. Photo d'illustration.

La hache de guerre n'est pas près d'être enterrée. Alors que Rachida Dati taclait il y a près d'une semaine Nathalie Kosciusko-Morizet dans Salut les Terriens, c'est au tour de la présidente du groupe UMP au Conseil de Paris de s'en prendre à l'ex-garde des Sceaux. Dans l'émission de Canal+ diffusée samedi, NKM est ainsi revenue sur le refus de Rachida Dati de payer sa cotisation de cent euros mensuels au groupe UMP. Un refus que la conseillère de Paris justifie par les attaques racistes dont elle aurait été l'objet lors de la campagne des municipales du mois de mars de l'année dernière, lancée selon elle par l'entourage de NKM."Tout ça, c'est des divagations", assure l'ancienne ministre de l'Écologie, remarquant "quand même que Rachida dit avoir arrêté de payer sa cotisation au groupe à cause de la campagne de 2014. Rachida ne paie plus sa cotisation au groupe UMP depuis 2010". Et NKM d'ajouter : "Si c'est un problème avec moi, c'est un problème avec d'autres élus. Ou alors c'est juste un problème avec le fait de payer la cotisation, mais je crois que ça ne peut pas être lié à la campagne.""Les mêmes équipes"La semaine dernière, Rachida Dati avait notamment déclaré qu'après avoir "eu la campagne municipale, les mêmes de son camp ont fait une campagne épouvantable" contre elle, assurant avoir dû changer sa fille "deux fois d'école" en raison des tracts collés sur les murs de l'établissement. "NKM est venue me parler en...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer