Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

NKM : "Je propose la mise en place de centres d'accueil européens"

Le Point07/09/2015 à 08:21

Compte tenu de la situation exceptionnelle, il faut privilégier les demandeurs d?asile au regroupement familial, et même à l'immigration économique, estime NKM.

Le Point.fr. Les Français sont hostiles à l'accueil sur notre territoire d'un quota de réfugiés. Et vous ?

Nathalie Kosciusko-Morizet : Je suis favorable à l'accueil des réfugiés. C'est le devoir de la France, son histoire, et son honneur, que d'être une terre d'asile. Nous avons su gérer des arrivées massives, rappelez-vous les boat people dans les années 79-80 ! La France s'est construite dans des vagues successives d'immigration. Nous sommes tous, d'une manière ou d'une autre, souvent dans notre histoire familiale, redevables de cette culture d'accueil. Ne l'oublions pas.

En revanche, je trouve que le terme de « quota » entretient une confusion problématique entre l'immigration économique traditionnelle et la crise actuelle qui relève largement du droit d'asile. Une confusion qui existe jusque dans les mots puisqu'on utilise souvent indifféremment les termes « migrants » ou « réfugiés ». Cela nuit au droit d'asile. Il faut remettre chaque chose à sa place et faire des choix clairs : l'immigration économique est conditionnelle. On accueille en fonction de nos besoins et de nos capacités d'intégration. À ce titre, elle peut être soumise à des quotas, selon les métiers ou l'origine. Le droit d'asile est inconditionnel. Il relève des principes. On ne demande pas ses papiers à quelqu'un qui se noie, on lui tend la main.De mon côté, mes choix sont clairs : la France doit...

Lire la suite sur Le Point.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.