Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nicolas Sarkozy ne voit rien d'"immoral" dans le vote FN

Reuters08/12/2015 à 23:13

NICOLAS SARKOZY JUGE QUE LE VOTE FN N'A RIEN D'"IMMORAL"

par Claude Canellas

ROCHEFORT, Charente-Maritime (Reuters) - Nicolas Sarkozy, qui défend depuis le premier tour des régionales sa stratégie consistant à ne pas trancher entre le Front national (FN) et la gauche, a jugé mardi que le vote en faveur de la formation d'extrême droite n'avait rien d'immoral.

Lors d'un meeting de soutien à ses candidats en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, le président du parti Les Républicains (LR) a dit avoir pris "en conscience" la décision de ne pas retirer, ni fusionner ses listes dans les régions où le FN est en mesure de l'emporter au second tour, dimanche.

"Le vote FN n'est pas immoral", a lancé Nicolas Sarkozy lors de cette réunion à Rochefort (Charente-Maritime). "Le vote FN n'est pas un vote contre la République", a-t-il également affirmé.

Après avoir évoqué les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, l'ancien président de la République a repris des thématiques susceptibles de séduire l'électorat du parti de Marine Le Pen.

Il a notamment assuré que, s'il avait soutenu l'état d'urgence, l'assignation à résidence et la déchéance de nationalité, il n'était pas question pour autant de taire toute critique à l'égard du gouvernement.

"Un pays qui se tait est un pays qui meurt", a-t-il jugé sous les applaudissements.

"La France n'en peut plus de colère, d'exaspération, d'angoisse. (...) Le peuple de France se demande si la France de toujours restera la France", a ajouté le président des Républicains.

"LA RURALITÉ SE SENT ABANDONNÉE"

Toujours le regard tourné vers sa droite, Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il avait été "le premier à parler des racines chrétiennes de la France", à dire que "les Français en ont assez qu'un groupe de voyous fasse régner la terreur dans certains quartiers" et que "la ruralité se sent abandonnée".

La stratégie de Nicolas Sarkozy ne fait pas l'unanimité dans son camp puisque les centristes, ainsi que l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin et Nathalie Kosciusko-Morizet, numéro deux de LR, ont exprimé leur désaccord.

A Rochefort, Nicolas Sarkozy a également défendu l'alliance pour ces régionales avec les centristes de l'UDI et du Modem.

"J'ai voulu l'union parfaite dans toutes les régions de France", a-t-il dit à l’attention de ses alliés, indiquant que faire des différences entre les régions en fonction des résultats était "un problème de boutiquier".

"On a fait l'union pour diriger les régions mais cette union d'aujourd'hui doit être l'union de demain", a-t-il ajouté.

Dimanche dernier, la liste de droite et des centristes conduite dans le Sud-Ouest par Virginie Calmels est arrivée en deuxième position (27,2%) derrière celle menée par le président socialiste sortant en Aquitaine, Alain Rousset (30,4%), et devant celle du FN (23,2%).

(Edité par Simon Carraud)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.