1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nice : comment Alexandre a tenté d'arrêter le camion fou
Le Point18/07/2016 à 12:45

Ce sont les héros anonymes de l'attentat de Nice du 14 juillet. Plusieurs personnes ont tenté d'arrêter le 19 tonnes, conduit par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, qui a foncé dans la foule et tué 84 personnes. Alexandre Migues en fait partie. Les équipes de Nice-Matin l'ont retrouvé. Le jeune homme rentrait chez lui, en vélo, après le feu d'artifice sur la promenade des Anglais lorsqu'il a croisé la route du camion meurtrier. « J'ai vu une personne, une dame, je pense, se faire écraser par le camion. » Aussitôt, il jette son vélo et commence à courir derrière le véhicule. « J'ai vu que je pouvais atteindre la cabine. Lorsque je suis arrivé au niveau du conducteur, j'ai essayé d'ouvrir la portière du camion deux ou trois fois... »

La portière, probablement verrouillée de l'intérieur, reste bloquée. Mohamed Lahouaiej Bouhlel l'aperçoit dans son rétroviseur. Il sort une arme et la pointe sur lui. Alexandre se rappelle encore le « regard froid » du tueur. Il lâche la poignée et laisse le camion partir. Tandis qu'un conducteur de scooter tente une man?uvre de la dernière chance en jetant son scooter sous le camion.

150 mètres sans victime

Alexandre Migues ne cherche à tirer aucune gloire de son geste. Son action, conjuguée à celle du pilote du scooter, n'en a pas moins contribué à ralentir le camion et a, peut-être, permis de sauver...

Lire la suite sur Le Point.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8252219
    18 juillet19:01

    La centaine de gendarmes et gardiens de la paix a priori présent n'étaient sans doute pas prêt à arrêter ce camion n'ayant pas reçu d'ordre de ??????

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer