Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nette victoire de la motion de la direction du Parti socialiste

Reuters22/05/2015 à 07:11

LA MOTION DE JEAN-CHRISTOPHE CAMBADÉLIS NETTEMENT MAJORITAIRE

par Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - La direction du Parti socialiste a annoncé jeudi soir qu'elle avait remporté une victoire nette auprès des militants appelés aux urnes pour définir la ligne du parti et trancher le débat entre "loyalistes" au gouvernement et "frondeurs".

"Merci aux militants socialistes pour leur participation et le choix sans appel à 60% pour la 'motion A'", a annoncé sur Twitter le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, premier signataire du texte qui était soutenu par la plupart des ministres, dont Manuel Valls, ainsi que par Martine Aubry.

La sénatrice "frondeuse" Marie-Noëlle Lienemann avait reconnu en milieu de soirée que les premières tendances issues du vote laissaient présager une majorité absolue pour la motion présentée par la direction du parti.

Rassemblés autour de la "motion B" du député Christian Paul, les "frondeurs" avaient pour objectif de faire passer la direction sous la barre des 50% et de la forcer à composer avec elle avant le 28 mai, quand les premiers signataires des motions arrivées en tête s'affronteront pour la direction du parti.

Jeudi soir, ses différents membres présents rue de Solférino estimaient que leur motion B pourrait dépasser les 30% - un chiffre jugé optimiste par la direction sur la base des premiers résultats - et ajoutaient que ce score témoigne de leur réussite à imposer la question d'une réorientation de la politique du gouvernement au coeur des débats du parti.

"Ce qui me donne beaucoup d'espoir pour l'avenir, c'est que je sais que sur nos idées, nous sommes majoritaires c'est indiscutable, il y a une majorité de socialistes qui veulent une réorientation des politiques économiques", a déclaré Benoît Hamon, l'ancien ministre de l'Education passé l'été dernier dans le camp des contestataires du parti.    

Donnée archi-favorite après le ralliement de la maire de Lille Martine Aubry, la direction du PS avait placé la barre d'un résultat satisfaisant à la seule majorité absolue, un objectif qui illustrait les doutes qui pesaient quant à l'issue du scrutin.

Outre les risques d'un désaveu, la direction du PS jouait aussi sa crédibilité en organisant un scrutin dont les préparatifs ont été pollués par des craintes de fraudes mais en début de nuit, aucun responsable du parti n'avait contesté la validité du vote.

Des doutes sur les résultats pourraient avoir des effets dévastateurs pour François Hollande.

A moins de deux ans de l'élection présidentielle, le président socialiste a besoin d'un parti acquis à sa cause s'il veut espérer, dans un deuxième temps, rassembler le reste de la gauche autour de sa candidature.

Organisé les 5, 6 et 7 juin à Poitiers après les votes des militants, le congrès des socialistes interviendra cinq jours après celui de l'UMP, où l'organisation dirigée par Nicolas Sarkozy doit adopter son nouveau nom "Les Républicains".

(édité par Henri-Pierre André)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.