Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Moscovici ne veut pas ralentir la lutte contre la fraude fiscale

Reuters08/04/2017 à 12:20

MOSCOVICI NE VEUT PAS RALENTIR LA LUTTE CONTRE LA FRAUDE FISCALE

LA VALETTE (Reuters) - Les Etats de l'Union européenne doivent maintenir le rythme des réformes destinées à endiguer la fraude fiscale, a déclaré samedi le commissaire européen Pierre Moscovici devant les ministres des Finances de la zone euro.

Le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires répondait aux préoccupations soulevées par certains Etats qui réclament un ralentissement des réformes, redoutant de rebuter les grandes entreprises.

Malte, qui accueille cet Eurogroupe, estime par exemple qu'un durcissement du régime fiscal européens alimenterait les incertitudes et pénaliserait tant l'investissement que le commerce.

Un texte proposé par le gouvernement maltais propose de laisser plus de temps aux Etats pour s'adapter.

Pierre Moscovici a au contraire estimé que la principale source d'incertitude résidait dans le maintien du statu quo qui entretient une concurrence entre Etats sur l'impôt sur les sociétés.

De nombreuses grandes entreprises américaines ont installé leur siège dans des petits Etats de l'UE pou profiter d'un régime fiscal plus avantageux.

Dans la foulée du scandale des Panama Papers, qui a mis en lumière les stratagèmes de grandes entreprises pour échapper à l'impôt, la Commission européenne a fait plusieurs propositions pour combler les vides juridiques, mais les projets les plus ambitieux n'ont toujours pas été approuvé par les Etats de l'UE.

Des grands groupes, tels qu'Apple, Amazon, McDonald's ou encore Starbucks ont été visés par des enquêtes ou déjà sanctionnés pour avoir transféré des bénéfices vers des Etats où l'impôt est moins lourd.

"Il faut finir ce qui a été commencé", a déclaré Pierre Moscovici aux ministre, selon les extraits de ses notes diffusées à la presse.

Il a prié les Etats d'avancer avec "ambition et détermination" sur les propositions qui permettraient d'en finir avec les régimes concurrents d'exemptions fiscales qui sont exploités par certains grands groupes.

Sa position a toutefois été contestée par certains Etats. Dès son arrivée à Malte, le ministre belge des Finances, Johan Van Overtveldt a jugé que Malte avait raison de juger que le rythme des réformes ne devait pas être "trop élevé" et que l'Union devait aligner son allure sur celle des autres grandes économies de la planète.

Ces propos ont été repris par son homologue luxembourgeois, Pierre Gramegna, qui a réclamé l'instauration de règles du jeu équitable dans le monde en matière fiscale.

(Francesco Guarascio, Nicolas Delame pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.