Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marine Le Pen voit un mensonge d'Etat sur l'Arabie et le Qatar

Reuters13/01/2015 à 15:42

MARINE LE PEN DÉNONCE LES RELATIONS DE LA FRANCE AVEC LE QATAR ET L'ARABIE SAOUDITE

STRASBOURG (Reuters) - Marine Le Pen a qualifié mardi de "mensonge d'Etat" les relations privilégiées que la France maintient avec des pays comme le Qatar et l'Arabie saoudite qui, selon elle "aident, arment, financent le fondamentaliste islamiste".

Quelques jours après les attaques djihadistes qui ont fait vingt morts, dont les trois assaillants, la présidente du Front national a estimé qu'il fallait "d'urgence revoir la politique étrangère de la France" à l'égard de ces deux Etats.

"Lorsque l'on voit M. Fabius et M. Nicolas Sarkozy venir nous dire, contre tous les éléments de renseignement de tous les pays sérieux, que le Qatar n'a rien à voir avec le soutien ou avec l'armement des fondamentalistes islamistes, je crois qu'il s'agit d'un véritable mensonge d'Etat", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse au Parlement européen.

Le ministre français des Affaires étrangères a déclaré lundi sur France Inter que les accusations contre le Qatar, "après vérification par les services", étaient infondées mais que "si elles apparaissaient fondées nous changerions radicalement nos relations avec le Qatar".

L'ancien président français a quant à lui demandé sur RTL si l'on pouvait juger crédible que François Mitterrand, Jacques Chirac, François Hollande et lui-même aient des relations d'"amitié avec le Qatar si le Qatar finançait le terrorisme"?

Pour Marine Le Pen, à un moment donné, il faudra se poser des questions. Est-ce qu'on continue à vendre des armes au Qatar et à l'Arabie saoudite?"

Elle a également estimé que le Qatar, actionnaire du club de football Paris Saint-Germain et d'entreprises stratégiques, ne devrait "pas pouvoir investir en France".

FIN DE L'AUSTÉRITÉ

La présidente du FN a ironisé sur l'attitude du gouvernement français, qui parle selon elle de terrorisme au lieu de s'en prendre clairement au fondamentalisme islamiste.

"Le terrorisme est un moyen. Derrière ce terrorisme, il y a une idéologie que nous nous devons évidemment de nommer", a-t-elle dit, dénonçant "la fable qui consiste à dire que l'Europe nous protège du fondamentalisme islamiste".

"L'Europe au contraire nous affaiblit", a-t-elle dit en stigmatisant l'ouverture des frontières et les politiques d'austérité, responsables selon elle des baisses d'effectifs dans la police et les forces armées.

Elle a appelé à un "désarmement des banlieues".

"Ce sont des centaines, voire des milliers d'armes qui circulent dans les banlieues françaises. Aujourd'hui, une kalachnikov se négocie 100 euros", a-t-elle ajouté.

La présidente du Front national a également estimé qu'il y avait "urgence" à réfléchir au traitement politique des renseignements dont dispose la France sur les fondamentalistes islamistes présents sur son sol et à mettre en œuvre la déchéance de la nationalité pour les binationaux qui sont partis combattre ou s'entraîner à l'étranger.

(Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.