1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lettres de menaces contre des policiers : la faute au Journal officiel ?
Le Point06/12/2019 à 14:10

La direction centrale des CRS a recensé depuis hier plusieurs courriers de menaces anonymes adressés à des fonctionnaires des forces de l'ordre et à leurs familles. Ils sont signés « ACAB » pour « All cops are bastards » (tous les flics sont des salauds). Quatre plaintes ont été déposées et les parquets locaux mènent les enquêtes. D'après le télégramme envoyé à toutes les directions zonales de ces compagnies dévolues au maintien de l'ordre, la hiérarchie policière a fourni quelques éléments qui relient les courriers entre eux. « Le recensement en cours laisse apparaître que les fonctionnaires actuellement visés occupent (des) postes régis par un arrêté au journal officiel » selon la note de la direction des CRS. En clair, le ou les corbeaux auraient consulté sur Internet les publications des nominations de fonctionnaires de police au Journal officiel. C'est ainsi qu'ils auraient trouvé les noms des CRS pris pour cible. L'hypothèse, émise par la direction, peut-être dans le but de « dédramatiser » et laisser entendre que les policiers visés n'ont pas fait l'objet de filatures jusqu'à leur domicile ni de repérages.Lire aussi INFO LE POINT.FR. En garde à vue, l'auteur d'appels malveillants à des commissariats plaide la plaisanterie C'est d'ailleurs le sens des propos tenus ce matin sur France Inter par le préfet Éric Morvan, directeur général de la police nationale qui appelle à la prudence sur le sens réel...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer