Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les peu qualifiés au coeur du nouveau plan pour l'emploi

Reuters15/12/2015 à 18:13

LE NOUVEAU PLAN POUR L'EMPLOI VA VISER SURTOUT LES PERSONNES PEU QUALIFIÉES

PARIS (Reuters) - L'accompagnement des personnes peu qualifiées sera au coeur du plan pour l'emploi présenté en janvier, a annoncé mardi la ministre du Travail, Myriam El Khomri.

Au lendemain d'élections régionales marquées par la progression du vote Front national, le Premier ministre, Manuel Valls, a annoncé lundi qu'elle préparait "un plan massif de formation pour les chômeurs" et des mesures pour doper l'apprentissage.

"Il y a des réalités dans notre pays qu'il faut regarder en face (...) notre chômage est un chômage de peu ou pas qualifiés", a dit Myriam El Khomri mardi lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Elle a souligné que près de deux millions de demandeurs d'emploi avaient le niveau Baccalauréat et près de 680.000 un niveau scolaire inférieur au CAP.

"En matière d'apprentissage, en matière de formation des demandeurs d'emplois, il faut que nous allions bien au-delà", a ajouté la ministre du Travail. "Avec toutes les régions qui souhaitent le faire avec nous, nous avons l'occasion de prendre ensemble des mesures radicales."

Le coût budgétaire de ce plan, probablement le dernier avant l'ouverture de la campagne pour les élections présidentielle et législatives de 2017, dépendra du nombre de nouvelles formations annoncées en janvier.

"L'enveloppe n'est pas encore fixée", a-t-on précisé mardi dans l'entourage de François Hollande. "Les arbitrages financiers sont importants car il faut rester dans le sérieux de la trajectoire budgétaire."

"Ce qui reste à dire, c'est quand et combien. Le Premier ministre le fera", a-t-on ajouté.

MOBILISATION POUR LES MÉTIERS MANUELS

Une source gouvernementale a quant à elle insisté sur le fait qu'après le choc du vote Front national aux régionales, "ce n'est pas avec des mesurettes qu'on arrivera à répondre : il faut une réponse massive".

François Hollande a fait de la baisse du chômage une condition pour se présenter en 2017.

Le taux de chômage a grimpé à son plus haut niveau depuis 18 ans au troisième trimestre et la hausse du nombre de demandeurs d'emplois a été la plus forte en octobre depuis janvier 2013.

Myriam El Khomri a ajouté mardi devant les députés que son plan devrait s'accompagner d'une mobilisation culturelle en faveur des métiers manuels.

"La valorisation des métiers manuels, ça fait 30 ans que nous en parlons dans notre pays, si nous ne prenons pas en compte - notamment dans l'industrie - la difficulté d'attractivité de ces métiers, nous ne serons pas en capacité" de réussir, a-t-elle déclaré.

Plusieurs membres du gouvernement ont dit qu'il faudrait cibler les futures nouvelles formations non seulement sur les métiers qui peinent à recruter mais aussi sur les métiers de la transition énergétique et des nouvelles technologies.

Parallèlement au plan de Myriam El Khomri, l'entourage du ministre de l'Economie a signalé qu'Emmanuel Macron ferait des propositions à Manuel Valls dans le courant de la semaine.

Elles seront présentées dans le cadre de la stratégie "Noe", la future loi Macron 2 sur les nouvelles opportunités économiques qui doit être présentée début 2016.

La prochaine réforme structurelle sur le front de l'emploi est le projet de loi de Myriam El Khomri qui doit simplifier la législation du travail.

La ministre espère présenter le texte début mars au conseil des ministres et que le Parlement l'examine en avril.

(Jean-Baptiste Vey, avec Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.