Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les militants socialistes ouvrent la voie de 2017 à Hollande

Reuters 22/05/2015 à 13:23

LES MILITANTS SOCIALISTES OUVRENT LA VOIE DE 2017 À HOLLANDE

PARIS (Reuters) - François Hollande a franchi une étape clé vers une candidature à sa réélection en 2017 en obtenant, face aux "frondeurs", le soutien des militants socialistes sur sa ligne politique, estiment vendredi analystes et proches du chef de l'Etat.

Après plus d'un an de guérilla menée par l'aile gauche du PS contre le gouvernement, les militants du PS ont voté à plus de 60% en faveur de la motion "loyaliste" présentée par leur premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis.

Celle des "frondeurs", la "B", a obtenu de 27 à 30% des voix, les deux autres textes d'orientation en lice se partageant le reste, a dit vendredi matin à Reuters le secrétaire national du PS aux élections. Le taux de participation à atteint 55 à 56% des 132.000 militants, a précisé Christophe Borgel.

Jean-Christophe Cambadélis, assuré d'être reconduit jeudi prochain par les militants à la tête du PS avant le congrès du parti, du 5 au 7 juin à Poitiers, a salué vendredi sur BFM TV un "vote de sortie de crise".

Pour François Miquet-Marty, de l'institut de sondages Viavoice, les frondeurs, avec moins d'un tiers des votes, ont échoué à renverser la table et l'autorité du président sort confortée du vote.

"On a la définition d'un rapport de force qui est nettement favorable à la ligne Hollande-Valls", estime l'analyste, pour qui "cela facilite l'idée d'une candidature Hollande en vue de 2017".

SATISFACTION ET SOULAGEMENT

Donnée archi-favorite après le ralliement de la maire de Lille Martine Aubry, la direction du PS avait placé la barre d'un résultat satisfaisant à la seule majorité absolue, même si un tel score aurait constitué une forme de désaveu.

Le score final constitue une satisfaction et un soulagement pour l'entourage du chef de l'Etat.

"Il peut construire quelque chose à partir de cela pour la prochaine étape", estime un proche de François Hollande, pour qui les frondeurs vont aussi devoir tirer un trait sur une primaire pour 2017, une option défendue dans leur motion.

"A mon avis c'est un vote qui clôt la question des primaires" socialistes pour 2017, dit-il.

La direction du PS a aussi réussi à garder sa crédibilité, la validité du vote n'ayant pas été remise en cause, même si les préparatifs du scrutin ont été pollués par des craintes de fraudes, récurrentes dans les consultations du parti.

Une contestation des résultats aurait pu déclencher une crise et avoir des effets dévastateurs pour François Hollande.

"Dans la très grande majorité des cas, ces votes se sont déroulés dans des conditions impeccables", a déclaré vendredi lors d'une conférence de presse le chef de file de la motion "B", Christian Paul, qui représente les frondeurs.

Il s'est déclaré satisfait par sa campagne.

"J'ai la conviction que nous avons réveillé le Parti socialiste qui était en hibernation depuis trois ans."

GAGES DONNES

A moins de deux ans de l'élection présidentielle, le président socialiste avait besoin d'un parti acquis à sa cause s'il veut espérer, dans un deuxième temps, rassembler le reste de la gauche autour de sa candidature.

François Hollande, qui a commencé à donner des gages à son parti en vue du scrutin, devra néanmoins composer davantage avec le PS.

Jean-Christophe Cambadélis a déclaré qu'il n'était pas question de donner carte blanche à l'exécutif.

"Nous sommes solidaires mais nous avons des exigences", a dit le dirigeant du PS, dont la motion demande notamment une réforme fiscale ambitieuse d'ici la présidentielle de 2017.

Il a dit vouloir prendre au mot le chef de l'Etat, François Hollande, qui a dit que le temps de la redistribution est venu.

Le chef du PS veut ainsi poser la question de l'instauration du prélèvement de l'impôt à la source et d'une contribution sociale généralisée (CSG) progressive alors que, pour l'heure, le ministre des Finances Michel Sapin se montre très prudent.

Christian Paul entend lui pousser pour qu'après le congrès de Poitiers se forme une majorité "pour demander des évolutions très conséquentes de la politique économique", citant le pacte de responsabilité jugé trop favorable aux entreprises, la réforme fiscale et "une nouvelle loi bancaire".

De son côté, le premier secrétaire du PS doit mettre en ordre de bataille et redynamiser un parti qui a perdu toute les élections depuis la présidentielle de 2012.

"On a 700.000 sympathisants. La question c'est pourquoi ils ne viennent pas au Parti socialiste", a-t-il dit, ajoutant vouloir porter le nombre de militants jusqu'à 500.000 contre 131.000 actuellement.

(Emmanuel Jarry, Ingrid Melander et Julien Ponthus, avec Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.