Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

MUENCHENER RUECKV

179.20EUR
+1.13% 
Ouverture théorique 0.00

DE0008430026 MUV2

Frankfurt données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    176.80

  • clôture veille

    177.20

  • + haut

    179.60

  • + bas

    176.80

  • volume

    926

  • valorisation

    26 797 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    22.06.18 / 17:16:59

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur MUENCHENER RUECKV

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter MUENCHENER RUECKV à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter MUENCHENER RUECKV à mes listes

    Fermer

Les assureurs ont versé 50 milliards de dollars en 2016 pour des catastrophes naturelles

Reuters04/01/2017 à 14:41

50 MILLIARDS DE DOLLARS VERSÉS EN 2016 POUR DES CATASTROPHES NATURELLES

FRANCFORT (Reuters) - Les assureurs ont versé environ 50 milliards de dollars (48 milliards d'euros) pour des sinistres liés à des catastrophes naturelles l'an dernier, soit près du double des 27 milliards de dollars de 2015, a annoncé mercredi le réassureur allemand Munich Re.

Les tremblements de terre au Japon et les inondations aux conséquences désastreuses en Chine - 2% seulement des pertes étant assurées - ont constitué les catastrophes naturelles les plus onéreuses de 2016. Mais l'année écoulée est la deuxième plus faible en 30 ans en termes de mortalité liée à des catastrophes naturelles.

Quelque 125 milliards de dollars de pertes n'étaient pas assurés.

2016 a été l'année la plus coûteuse pour les dommages liés aux catastrophes naturelles après trois années de pertes relativement faibles, et au-dessus de la moyenne décennale de 45,1 milliards de dollars.

"Les pertes en une seule année sont évidemment aléatoires et ne peuvent être considérées comme une tendance", a déclaré Torsten Jeworrek, membre du directoire de Munich Re. "Le pourcentage élevé de pertes non assurées, en particulier dans les pays émergents et les pays en développement, reste une préoccupation."

Les réassureurs font office de soutien financier aux compagnies d'assurance, en payant une partie des indemnisations réclamées en cas de catastrophe naturelle en échange d'une partie des primes.

Une baisse des catastrophes naturelles a donc un impact sur les primes que versent les assureurs aux réassureurs.

Deux tremblements de terre sur l'île de Kyushu, au sud du Japon, ont causé des pertes totales évaluées à 31 milliards de dollars, tandis que les inondations en Chine en juin et juillet ont entraîné des pertes de 20 milliards de dollars.

En 2016, l'Amérique du Nord a été touchée par plus de catastrophes naturelles que n'importe quelle année depuis 1980, avec des pertes totalisant 10,2 milliards de dollars et l'ouragan Matthew constitue l'événement le plus grave.

(Georgina Prodhan et Maria Sheahan; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.