Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les ambitions d'Erdogan à l'épreuve des urnes en Turquie

Reuters07/06/2015 à 11:21

LES LÉGISLATIVES TURQUES S'ANNONCENT TRÈS SERRÉES

par Daren Butler et Ayla Jean Yackley

ISTANBUL (Reuters) - Les Turcs votent dimanche à l'occasion d'élections législatives qui s'annoncent comme les plus serrées en plus de dix ans, le bilan économique contesté du pays étant susceptible de stopper le président Recep Tayyip Erdogan dans sa volonté de concentrer encore plus de pouvoirs entre ses mains.

Le ralentissement de la croissance, la hausse du chômage et la progression de l'endettement des particuliers pourraient même voir l'AKP, le Parti pour la justice et le développement fondé par Erdogan, perdre sa majorité absolue au Parlement pour la première fois depuis 2002.

La question kurde est revenue sur le devant de la scène après que deux explosions, survenues vendredi lors d'un rassemblement du parti d'opposition pro-kurde HDP à Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, ont fait deux morts et plus de 200 blessés.

Recep Tayyip Erdogan, dirigeant turc le plus populaire mais aussi le plus controversé, veut une majorité des deux tiers (au moins 367 des 550 élus du Parlement) de l'AKP afin de pouvoir instaurer le régime présidentiel pour lequel il milite ardemment sans en passer par un référendum.

Il estime qu'une présidence exécutive à l'américaine est indispensable aussi bien au développement de l'influence régionale de la Turquie, qui est membre de l'Otan, qu'à sa croissance économique.

Bien que la loi fondamentale interdise au chef de l'Etat de mener campagne, Recep Tayyip Erdogan n'a pas ménagé ses efforts pour convaincre de la nécessité de la réforme constitutionnelle.

"Ils disent que si Erdogan obtient ce qu'il veut dimanche, on ne pourra plus l'arrêter", a dit le chef de l'Etat lors d'un rassemblement organisé samedi dans la province d'Ardahan, dans le nord-est du pays.

"En réalité, ils veulent dire que l'on ne pourra plus arrêter la Turquie."

LE HDP VISE LES 10%

Mais la campagne électorale a été marquée pour une progression du HDP qui pourrait devenir la première formation d'origine kurde à avoir des députés si elle franchissait le seuil de 10% des suffrages comme l'exige le code électoral.

"Je suis certaine que le HDP dépassera ce seuil. Ma seule crainte, c'est le truquage des voix", déclare une électrice de 25 ans, Bahar Haram, dans le fief du HDP à Diyarbakir. Comme beaucoup d'habitants de la région, sa priorité est la fin du conflit entre le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et les autorités turques, qui a fait 40.000 morts entre 31 ans.

La tension est montée d'un cran samedi lorsque Selahattin Demirtas, le chef du HDP, a fustigé la réaction de Recep Tayyip Erdogan aux attentats de vendredi.

Après avoir dans un premier temps qualifiés ces explosions de "provocation", le chef de l'Etat a fini par présenter ses condoléances.

Les mesures de sécurité ont été renforcées après les attentats avec quelque 9.000 policiers et gendarmes déployés à Diyarbakir.

Les bureaux de vote ont ouvert à 08h00 (05h00 GMT) et fermeront à 14h00 GMT. L'embargo pesant sur la publication des résultats du scrutin est à ce stade fixé à 18h00 GMT.

(Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.