Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Roux sommé de s'expliquer sur l'emploi de ses filles

Reuters21/03/2017 à 09:01

LE ROUX SOMMÉ DE S'EXPLIQUER SUR L'EMPLOI DE SES FILLES

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a été sommé mardi matin par des membres de l'opposition de s'expliquer après les révélations sur l'emploi de ses filles à l'Assemblée nationale par l'émission "Quotidien", qui s'interroge sur la réalité d'une partie du travail effectué.

L'ex-chef de file des députés socialistes, qui a confirmé avoir embauché ses deux filles comme collaboratrices parlementaires lorsqu'elles étaient lycéennes puis étudiantes, doit être reçu dans la journée par le Premier ministre Bernard Cazeneuve à ce sujet.

Au micro de l'émission "Quotidien", qui a révélé l'information lundi soir, il a nié tout "amalgame" avec l'affaire Fillon, qui a conduit à la mise en examen de l'ex-Premier ministre Les Républicains (LR) dans l'enquête sur des emplois présumés fictifs dont auraient bénéficié sa femme et ses enfants.

"Il faut que l'intéressé s'explique, il faut qu'il soit vérifié que les choses ont été faites ou pas dans les règles, dans la loi, si ce n'est pas le cas il faut que les choses soient examinées et transmises à qui de droit", a estimé le secrétaire général du mouvement En Marche! Richard Ferrand sur BFM TV.

Prié de dire s'il pensait que le Parquet national financier (PNF) devait se saisir de ces informations, il a répondu : "si c'est de sa compétence, et s'il y a une matérialité des faits qui le justifie oui évidemment. Mais je ne suis pas juge, c'est les juges qui font le droit, par contre ce sont les citoyens qui apprécient les comportements."

Un peu plus tôt, le président des Centristes (ex-Nouveau centre) Hervé Morin avait estimé sur RTL qu'il faudrait qu'il y ait "immédiatement une procédure judiciaire" s'il s'agissait d'emplois fictifs.

Créé fin 2013 après le scandale Cahuzac, le PNF est actuellement chargé de l'enquête visant François Fillon et de celle portant sur des soupçons d'emplois fictifs au Front national. Le PNF n'était pas joignable dans l'immédiat.

"INSTRUCTIF"

Invité sur France 2, le coordinateur de campagne de François Fillon, Bruno Retailleau, a estimé qu'il serait "instructif" de voir si le PNF allait se saisir rapidement des informations de "Quotidien".

"Je ne demande rien, simplement on va observer", a-t-il dit. Concernant François Fillon, "l'article était paru le mercredi matin dans le Canard Enchaîné et quelques heures après, le Parquet national financier se saisissait et ouvrait une enquête préliminaire. On va regarder, ça va être, comment dirais-je, instructif."

Selon l'émission de TMC, le montant cumulé des contrats des deux filles de Bruno Le Roux atteindrait 55.000 euros.

"Je ne connais pas la conclusion de l'affaire mais est-ce qu'il y a une suspicion d'enrichissement personnel ou familial? Je n'en sais rien, il s'expliquera", a réagi le vice-président du Front national Florian Philippot sur BFM TV. "Il sera peut être amené à démissionner ou à être démissionné si l'affaire est avérée, il s'en expliquera."

Au total, selon "Quotidien", les filles de Bruno Le Roux, âgées aujourd'hui de 23 et 20 ans, auraient cumulé chacune 14 et 10 contrats à durée déterminée (CDD), effectués pendant les vacances scolaires, entre 2009 et 2016.

Selon l'émission présentée par Yann Barthès, lors de deux contrats spécifiques, l'aînée était en stage à plein-temps chez Yves Rocher en Belgique et la benjamine était en cours en classe préparatoire à Paris.

"Pour l'instant rien ne me permet de dire que ce sont des emplois fictifs", a dit le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis sur RTL. "Si le travail n'a pas été effectué, c'est un complément de salaire et là c'est un vrai problème et moral et politique et éthique".

"Si les gens ont travaillé, d'abord c'est légal et ensuite il n'y a pas de quoi critiquer", a-t-il poursuivi.

Bruno Le Roux doit-il se mettre en retrait du ministère de l'Intérieur? "Bruno Le Roux n'est pas candidat à l'élection présidentielle, il fait très bien son travail", a estimé le patron des socialistes." Ne faisons pas démissionner les gens ou mettre en retrait les gens à partir d'un soupçon."

(Marine Pennetier, édité par Jean-Stéphane Brosse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.