Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

"Le plus dur est devant nous" sur le plan économique, prévient Bruno Le Maire
information fournie par Boursorama avec Media Services05/05/2022 à 15:18

La France doit faire face à "la guerre en Ukraine, la flambée du prix des matières premières et une inflation nouvelle qui est le premier sujet de préoccupation économique", a souligné le ministre de l'Économie.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno le Maire, le 4 mai 2022 à l'Elysée (Paris). ( AFP / bertrand GUAY )

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno le Maire, le 4 mai 2022 à l'Elysée (Paris). ( AFP / bertrand GUAY )

Les prochains mois s'annoncent difficiles pour le pouvoir d'achat . Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a souligné, jeudi 5 mai, que le pays se trouvait "face à des difficultés économiques considérables", estimant que "le plus dur est devant nous" dans un contexte de flambée du prix des matières premières et "une inflation nouvelle".

Indice des prix à la consommation (glissement annuel en %) de mai 2017 à avril 2022 ( AFP /  )

Indice des prix à la consommation (glissement annuel en %) de mai 2017 à avril 2022 ( AFP / )

"Nous sommes face à des difficultés économiques considérables . Le plus dur est devant nous", a-t-il martelé,lors d'un déplacement à Evreux (Eure). Il a expliqué que la France devait faire face à "la guerre en Ukraine, la flambée du prix des matières premières et une inflation nouvelle qui est le premier sujet de préoccupation économique".

Pas de nouvelle candidature aux législatives

Selon les chiffres publiés, mardi 3 mai, par l’Institut de recherche et d’innovation (Iri), la hausse des prix a atteint 3 % en avril sur les produits alimentaires. D'après le rapport de l'institut, ce niveau n'a pas été atteint depuis le début des années 2000 . Parmi les biens concernés, se trouvent notamment les pâtes dont les prix font un bond de 15,3 % sur un an . En seconde position, se trouvent les steaks hachés surgelés, dont les prix ont augmenté de 11,3 %. Pour la farine et les huiles, la hausse avoisine les 10 %.

Le ministre a annoncé, lors du même point presse, sa décision de ne pas se représenter aux législatives dans la 1ere circonscription de l'Eure, tout en précisant que sa "vie poiltique contiu(ait)".

" Je reste profondément engagé dans la vie publique et politique française. C'est plus qu'un engagement, c'est ma vocation", ajouté Bruno Le Maire, qui souhaite "être à la place que décidera le président de la République" et "participer au succès de ce quinquennat".

48 commentaires

  • 05 mai22:53

    Un type qui a lu 3 bouquins à lettre sup vous fait de l'économie... Après on est dans la M