Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le nouveau propriétaire du Bazar de l'Hôtel de Ville (BHV) nomme une nouvelle directrice
information fournie par Boursorama avec AFP28/11/2023 à 16:18

La Société des Grands Magasins (SGM), qui vient de racheter le Bazar de l'Hôtel de Ville (BHV) de Paris, y a nommé comme directrice Emmanuelle Claverie-Veysset, passée par les Galeries Lafayette qui étaient le précédent propriétaire de l'emblématique grand magasin.

( AFP / MARTIN BUREAU )

( AFP / MARTIN BUREAU )

Le groupe SGM annonce "la nomination d'Emmanuelle Claverie-Veysset au poste de directrice générale du BHV", avec comme mission "la gestion et le développement de la marque BHV, des magasins BHV Marais, BHV Parly 2 et du site bhv.fr", selon un communiqué mardi.

Celle qui était depuis mai 2022 directrice des grands magasins au sein de la SGM avait précédemment travaillé pour le groupe Galeries Lafayette à partir de 2004. Elle avait pris la direction du magasin de Niort en 2014, avant de passer par les directions successives de Biarritz, Paris Beaugrenelle et Angers de 2017 à 2021, selon la SGM.

Son président Frédéric Merlin a évoqué "une commerçante de talent". "Sa grande expérience dans la direction de grands magasins, son leadership affirmé, sa capacité à animer ses équipes au quotidien" notamment doivent lui permettre de "donner un nouveau souffle à la marque", a-t-il déclaré, cité dans le communiqué.

Les Galeries Lafayette avaient définitivement cédé début novembre à la SGM, petite foncière d'origine lyonnaise, l'antique magasin fondé en 1856 et dont la célèbre rotonde domine la rue de Rivoli depuis 1913. Le BHV, qui selon les syndicats compte 1.300 salariés sans compter les démonstrateurs de vente extérieurs, appartenait aux Galeries Lafayette depuis plus de trente ans.

Le magasin est en difficulté depuis des années et avait, comme les Galeries Lafayette du boulevard Haussmann, été durement touché par l'épidémie de Covid-19, qui avait réduit le flux de touristes et de travailleurs dans le centre-ville de la capitale et contraint les magasins à garder porte close pendant les périodes de confinement.

2 commentaires

  • 28 novembre17:43

    Il est surprenant de voir une "petite foncière" assurer la gestion d'un magasin de cette taille; n'y a-t-il pas un autre intervenant qui gèrerait le magasin, la foncière restant propriétaire des murs?


Signaler le commentaire

Fermer