Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le Liban, refuge de Carlos Ghosn
information fournie par Le Point01/01/2020 à 09:25

Carlos Ghosn a quitté le Japon. L'information, révélée par le quotidien libanais L'Orient-Le Jour, est « tombée » hier soir aux alentours de 23 heures, heure française. Stupéfaction totale. Cette histoire n'est décidément pas comme les autres, truffée de rebondissements multiples et inattendus. L'ex-PDG de Renault et de Nissan aurait décollé d'un aéroport de province japonais en jet privé, puis atterri dans la nuit de dimanche à lundi à Beyrouth, après une courte escale en Turquie.Carlos Ghosn a quitté le Japon, au nez et à la barbe des forces de police nipponnes. On ne connaît pas encore les circonstances exactes de son départ, mais il est sûr et certain qu'il n'a pas utilisé son passeport, celui-ci étant toujours bouclé à double tour dans le coffre de son avocat japonais, qui s'est dit « abasourdi ». Ghosn était assigné à résidence au Japon et sous contrôle judiciaire depuis le mois d'avril dernier et avait passé précédemment 130 jours à la prison de Kosuge, à Tokyo. Il était sous le coup de quatre chefs d'inculpation, et son procès était, a priori, programmé pour le printemps.Lire aussi Carlos Ghosn, une tragédie (très) française« Je n'ai pas fui la justice, je me suis libéré de l'injustice »Carlos Ghosn a quitté le Japon, mais il nie avoir fui la justice. Dans un communiqué envoyé dans la nuit de lundi à mardi, il confirme qu'il est au Liban, mais précise : « Je ne suis plus l'otage d'un système...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement