1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Drian souhaite relancer l'Europe de la Défense d'ici décembre
Reuters06/09/2016 à 08:55

PARIS VEUT RELANCER L'EUROPE DE LA DÉFENSE

PALAISEAU, Essonne (Reuters) - Jean-Yves Le Drian a estimé lundi soir qu'il y avait une "fenêtre d'opportunité" jusqu'à décembre pour prendre des initiatives européennes fortes et relancer l'Europe de la Défense, serpent de mer depuis un demi-siècle récemment ravivé par le Brexit et les attentats sur le sol européen.

Le ministre français de la Défense s'exprimait lors de l'université d'été de la Défense, à l'école Polytechnique à Palaiseau (Essonne), après s'être entretenu plus tôt dans la journée avec ses homologues allemande et italienne Ursula von der Leyen et Roberta Pinotti.

"Il y a entre maintenant et décembre ce qu'on pourrait appeler une fenêtre d'opportunité pour des initiatives européennes fortes", a dit Jean-Yves Le Drian.

"Je ne suis pas sûr que ça se retrouvera dans les mêmes conditions d'ici longtemps, et notre souci est que cet espace temps là soit utile, pragmatique et concret", a-t-il ajouté.

"Il faudra être très vigilants et très mobilisés."

La France et l'Allemagne ont fait part en juillet de leur intention de prendre le leadership sur ce dossier, François Hollande promettant qu'il ferait une proposition pour renforcer la coopération européenne en matière de défense.

La question de l'Europe de la Défense sera l'un des thèmes abordés le 16 septembre prochain au sommet européen de Bratislava qui doit permettre de donner un nouveau souffle à l'Union après la victoire du Brexit au référendum britannique.

(Marine Pennetier, édité par Henri-Pierre André)

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • charleco
    06 septembre11:42

    pylenoir : quand nous sommes dans l'Otan, nous sommes soumis aux décisions de Washington et du Pentagone. Les Tartarins, ils sont justement à Washington, ce sont les néocons (abrégé de néo conservateurs va-t-en guarre). Ce n'est pas notre présence dans l'OTAN qui peut empêcher un Tartarin français de déclarer la guerre au Zimbabwe, par exemple. Tout ça est une question de démocratie : c'est ce qui fait le plus défaut.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer