1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le déontologue de l'Assemblée saisi pour les costumes de Fillon

Reuters14/03/2017 à 11:18

LE DÉONTOLOGUE DE L'ASSEMBLÉE SAISI POUR LES COSTUMES DE FILLON

PARIS (Reuters) - Le déontologue de l'Assemblée nationale s'est saisi de la question des costumes offerts à François Fillon afin de déterminer si le candidat de la droite à la présidentielle a manqué aux règles auxquelles sont soumis les députés, a-t-on appris mardi de source parlementaire.

Ferdinand Mélin-Soucramanien a décidé d'enquêter après les révélations parues dans le Journal du dimanche sur des cadeaux d'un donateur anonyme" reçus par le député de Paris, qui représentent en février 13.000 euros.

Les députés "doivent déclarer au déontologue de l'Assemblée nationale tout don ou avantage d'une valeur supérieure à 150 euros dont ils ont bénéficié", est-il écrit dans le règlement de l'Assemblée.

"Un ami m'a offert des costumes en février. Et alors ?", a déclaré François Fillon dans une interview aux Echos dans son édition de lundi.

Le 21 février, le déontologue de l'Assemblée avait absous l'ex-Premier ministre pour une question distincte, celle de la compatibilité entre son mandat de député et les activités de sa société de conseil.

François Fillon, convoqué mercredi par les juges, est sous la menace d'une mise en examen dans l'affaire des emplois potentiellement fictifs dont auraient béficié son épouse, Penelope, et deux enfants du couple.

(Emile Picy et Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

16 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7403983
    14 mars13:09

    Quoi qu'il en soit, FF n'est pas à la hauteur... c'est bien là tout le problème de la droite. Le seul qui tenait la route, c'était notre "bling bling" de NS . Au moins, lui, il a fait le job. en 2008/2009 .

    Signaler un abus

  • 300CH
    14 mars12:49

    ils vont aussi nous pondre, enquête sur CULBUTO, il a reçu un labrador, ce chien doit aussi avoir un toiletteur personnel, qui coute un Max

    Signaler un abus

  • M1078856
    14 mars12:45

    Le déontologue saisi des costards de Fillon mais pas du patrimoine de Macron... C'est ce qu'on appelle la déontologie à géométrie variable.

    Signaler un abus

  • dratiser
    14 mars12:22

    et les retrocessions des enfants , à vomir l'abbé françois .......ils n'en croquent jamais assez ......

    Signaler un abus

  • jsrlak1
    14 mars12:21

    Je plains sa boulangère... Elle lui fait crédit pour les petits pains du matin (et horreur, il en est de même pour Pénélope) et d'après le Canard Enchaîné, elle lui aurait même donné un pain au chocolat... Le parquet financier à la demande expresse de Hollande ne devrait pas tarder à enquêter

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer