1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Défenseur des droits se penche sur un incident à Paris
Reuters30/05/2016 à 17:50

LE DÉFENSEUR DES DROITS SE PENCHE SUR UN INCIDENT À PARIS

PARIS (Reuters) - Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a annoncé lundi son intention de se saisir du cas d'un jeune homme grièvement blessé jeudi dernier à Paris, à l'issue d'une manifestation contre le projet de réforme du Code du travail.

"Celui-ci s'est effondré après le jet par les forces de police d'une grenade de désencerclement dans des circonstances qui restent à préciser", peut-on lire dans un communiqué du Défenseur, chargé entre autres de veiller au respect des règles de déontologie par les policiers.

L'institution, qui présente la victime comme un journaliste indépendant âgé de 28 ans, dit attendre son accord et celui du parquet de Paris pour pouvoir se saisir du dossier.

Le syndicat de policiers Alternative Police-CFDT "prend acte de l’ouverture d’une enquête" mais affirme que "les conditions d’utilisation de la grenade ont bien été respectées" et que "sur de tels évènements, aussi violents, le risque zéro n’existe pas".

Jeudi, le parquet a ouvert une enquête préliminaire pour éclaircir les circonstances de l'incident et le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a confié une enquête administrative à l'Inspection générale de la police (IGPN).

Selon le ministère, 15 policiers et gendarmes ont été blessés lors de heurts qui ont éclaté, à Paris et dans d'autres villes, lors de la huitième journée de mobilisation contre le projet de loi Travail.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • delapor4
    30 mai21:23

    Ce qu'il faut comprendre, c'est que c'est fait exprès. Tout comme le changement de population. Les élites mondialistes veulent la peau des nations, des peuples et des cultures. Faudrait peut-être vous réveiller !

    Signaler un abus

  • Eledees
    30 mai19:57

    Ce gouvernement remet en liberté les casseurs, agresseurs de "flics", et condamne le moindre dérapage anti émeute de la police..pauvre pays si mal dirigé

    Signaler un abus

  • vlatour1
    30 mai19:18

    J'espère que ce jeune homme a qui ce malheur est arrivé aura la lucidité de ne pas se laisser entrainer dans cet action. Il était présent de son propre chef et, je l'espère conscient des risques professionnels. C'est le monde à l'envers ou on exécute systématiquement la poilce et cie pour oser protéger les personnes et les biens !! que l'on laisse donc bruler la France, de toute façons vu où elle en est.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer