1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le coup de gueule d'un médecin hospitalier contre le gouvernement
Le Point26/03/2020 à 07:00

C'est un médecin hospitalier qui reçoit les patients infectés par le Covid-19. Notre interlocuteur n'a pas souhaité s'exprimer à visage découvert par peur des représailles de sa hiérarchie. Cependant, il a tenu à nous faire parvenir son témoignage pour alerter le gouvernement sur la réalité qu'il vit quotidiennement sur le terrain. Nous lui avons donné la possibilité de s'exprimer.

« Les équipes de notre service sont absolument remarquables. Nous montons à marche forcée des unités destinées à recevoir des patients dans des conditions matérielles difficiles, car le système hospitalier n'est pas configuré pour doubler sa capacité en un temps record. Nous avons des charlottes et des masques, mais les masques FFP2 sont rationnés. Nos gants ne dépassent pas nos poignets et, plus grave, nous n'avons pas les tenues enveloppantes protectrices utilisées par les Chinois et les Italiens une fois qu'ils se sont rendu compte du taux élevé de contamination des soignants. Même si les soignants ne rechignent pas à la tâche, intégrer le risque de contamination et ses conséquences pour nous-même et par ricochet pour nos proches n'est pas facile. S'ajoute à cela l'interdiction de toute visite des familles. Même si nos équipes sont formées à accompagner les patients dignement dans la mort, l'absence totale de contact familial rend les choses très difficiles pour les patients, leur famille et les soignants.

Lire aussi Pénurie de

... Lire la suite sur LePoint.fr

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    26 mars09:49

    M1765517 : Macron notre Dieu............ben il essaie aujourd'hui de recoller les morceaux du vase qu'il a cassé hier.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer