Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le congé maternité pourrait être réduit de moitié
Reuters27/09/2014 à 13:52

LE CONGÉ MATERNITÉ POURRAIT ÊTRE RÉDUIT DE MOITIÉ

LE CONGÉ MATERNITÉ POURRAIT ÊTRE RÉDUIT DE MOITIÉ

PARIS (Reuters) - Le gouvernement devrait proposer lundi de réduire de moitié la durée maximale du congé parental pour les femmes, dans le but de favoriser l'égalité dans ce domaine, écrit samedi le journal le Parisien.

Au lieu de trois ans actuellement, la période pendant laquelle une mère peut percevoir une allocation, allant jusqu'à 530 euros mensuels, serait abaissée à 18 mois au profit des pères, écrit le journal.

"Il s'agirait de couper la poire en deux en accordant un an et demi de congé à chacun des parents. Officiellement, au nom de la fameuse égalité hommes-femmes", écrit le Parisien.

"Officieusement, il y a des économies à la clé", ajoute-t-il, précisant que la décision qui doit être présentée lundi par les ministres concernés serait effective dès 2015.

Selon le Parisien, le gouvernement prévoit que les hommes seront moins nombreux à faire valoir ce droit, ce qui lui permettrait, selon une source proche du dossier, de dégager "entre 300 et 400 millions d'euros" annuels.

La prime de naissance de 930 euros pourrait également être réduite pour les familles les plus aisées à partir du deuxième enfant, ce qui représenterait environ 200 millions d'euros d'économies, souligne le Parisien.

(Marion Douet)

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • luky64
    27 septembre14:42

    Je ne crois à cette éventualité gary.83, les hommes ne supporteraient pas les contractions ....:-)

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer